X

Ce gérant d’une société de sécurité de 50 ans a été la cible d’un ou plusieurs tireurs, vers 17 h 30, rue Rossi, dans le centre d’Ajaccio alors qu’il regagnait son domicile. Cent homicides en cinq ans. Le plus noir des polars paraît être en Corse, le plus mièvre des contes de fée. Avec entre les lignes, la répétition de l’histoire et l’acharnement des tueurs. Yves Manunta, visé par deux tentatives dans le passé, est tombé hier sous le feu des balles dans un guet-apens alors qu’il remontait la rue Rossi, qui jouxte l’Assemblée de Corse.

Le quinquagénaire circulait sur son scooter T-Max quand un ou plusieurs tireurs l’attendaient. « Une dizaine de détonations ont résonné », confiait sur les lieux un riverain. Non loin une femme qui arrive sur la scène de crime fond en larme. Un proche, quant à lui essaie de se frayer un chemin derrière les cordons de sécurité. L’émotion étreint la petite rue.

Alors qu’un périmètre est mis en place par une vingtaine de policiers et de CRS, le quartier est rapidement bouclé. Les pompiers se pressent autour de la victime qui gît sur le sol. Le médecin du Samu tente l’impossible pour maintenir en vie celui dont le nom circule de bouche en bouche et de fenêtre en fenêtre. Les regards se baissent sur son départ en civière.

http://www.nicematin.com/ajaccio/yves-manunta-abattu-dans-un-guet-apens.926906.html

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)