X

Les achats immobiliers en Corse sont à 60% le fait d’ acheteurs extérieurs. Et plus de 40% sont constitués de résidences secondaires. C’est sûr, les chiffres le prouvent : la Corse et les Corses s’appartiennent de moins en moins.

Et le nombre de constructeurs ou d’acheteurs de résidences secondaires venus du continent ou de l’étranger, sont de plus en plus nombreux. Prendre pour cible, même symboliquement, une infime partie des résidences secondaires suffit-il à enrayer ce phénomène ? Outre l’aspect violent et arbitraire de ces initiatives, elles ne sont visiblement pas efficaces puisque, depuis des années, malgré les attentats, le mécanisme « d’accaparement » de la terre ou de l’immobilier corses n’a pas été enrayé.

D’autant que ce sont souvent des particuliers qui sont visés et non des ensembles résidentiels.

Suite et source de l’article payant

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)