X

Après la nuit bleue du 11 mai et la revendication reçue le 2 juin par notre journal (Revendication du FLNC), nous avons voulu en savoir plus et nous avons questionné, par écrit, le FLNC. Voici ses réponses.Lors de la dernière nuit bleue des 10 et 11 mai derniers, une dizaine de résidences secondaires ont été visées. Comment est établi le choix des cibles ?

Ces opérations s’inscrivent dans le cadre de la lutte pour la défense de notre terre, notre peuple continue à être spolié de son bien le plus précieux. Cela nous amène depuis de nombreuses années à intervenir pour signifier que la communauté de droit sur cette terre ne reculera devant aucun sacrifice pour préserver ce qui est essentiel pour sa vie, son territoire.

C’est cet impératif politique qui détermine le choix de nos opérations, elles se poursuivront tant que des règles démocratiquement acceptées par les Corses pour arrêter ces dérives spéculatives et de dépossession ne rentreront pas en vigueur.

Ce type d’opérations n’est-il pas injuste dans la mesure où certaines habitations sont visées et d’autres non ? Par ailleurs, il existe parfois certaines constructions plus importantes, notamment dans l’extrême sud, qui échappent à ce type d’attentat. Pourquoi ?

Des femmes et des hommes qui achètent et investissent en Corse sont touchés par nos opérations, ils viennent alors qu’un conflit avec la France est en cours, leur comportement contribue à accentuer la nature du conflit en se livrant à la spéculation en dépossédant et en marginalisant le peuple corse.

Tant que cette situation perdurera, nous serons présents pour résister et nous frapperons quand nous voulons et où nous voulons quelle que soit l’importance de la construction ou de son propriétaire.

Suite et source de l’article payant

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)