X

Le 30 mai dernier, un militant nationaliste, Pierre Casanova, faisait l’objet d’une tentative d’assasinat dans la région de Patrimonio. Mais c’est sans doute un autre qui était visé. Et qui nous explique pourquoi.

Le 30 mai, votre ami Pierre Casanova, un militant nationaliste, a été victime d’une tentative d’attentat dans la région de Patrimonio. Vous avez estimé que ce n’était pas lui qui était visé, mais vous. Pourquoi ?

Pierre Casanova a eu énormément de chance puisqu’il n’a été que très légèrement blessé. Mais, à mon avis, c’est moi que les tueurs visaient. Puisque, habituellement, à l’heure où il a été visé, c’est moi qui, tous les jours, avais l’habitude d’aller chercher, avec ma voiture, les pains et les viennoiseries pour les clients. J’emprunte toujours le même itinéraire, itinéraire qu’il a emprunté, lui aussi, avec ma propre voiture. S’il travaille avec moi dans la résidence hôtelière dont je m’occupe, c’est la première fois qu’il effectuait cette course. Par ailleurs, Pierre et moi, nous nous ressemblons physiquement.

À votre avis, est-ce vous, personnellement, qui était visé, ou le nouveau membre de l’Exécutif de Corsica Libera que vous êtes par ailleurs ?

Les deux. Celui qui a été visé, c’est Henri Palazzo membre de l’Exécutif de Corsica Libera. Après la mort de Philippe Paoli (ndlr : assassiné en juin 2011), en février 2012, je l’ai effectivement remplacé au sein de l’Exécutif du mouvement.

Mais qu’est ce qui vous permet de penser que cette tentative d’assassinat est « politique » et non personnelle ?

Patrimonio c’est mon village, c’est ma région et je n’ai jamais eu le moindre différend avec qui que ce soit. La résidence hôtelière dont je m’occupe existe depuis sept ans. Je n’ai de différends commerciaux avec personne. Je ne même pas une vie spécialement agitée. Je ne suis pas un joueur, je n’ai pas de dettes de jeux. Je n’ai pas de maîtresse. Je n’ai jamais eu de demande de racket. Donc, pour moi, cela ne peut être qu’une tentative d’assassinat politique.

Suite et source de l’article

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)