X

Des peines allant de trois mois avec sursis à douze ans de réclusion ont été prononcées mardi soir. Soulagement des familles à l’écoute d’un verdict plutôt clément rendu par la cour d’assises spéciale de Paris mardi soir après 10 heures de délibération . Deux acquittements ont été prononcés et un accusé a été déclaré coupable mais dispensé de peine.

Les principales peines requises / prononcées : 

Paul Istria (requis 20 ans dont 2/3 de sûreté) => 12 ans de prison

Joseph Nasica (requis 16 ans dont 2/3 de sûrete) => 12 ans de prison

Jean-Marie Pittiloni (requis 16 ans dont 2/3 de sûreté) => 12 ans de prison

Marc-Antoine Colleoni (requis 10 ans dont 2/3 de sûreté) => 8 ans de prison

Anthony Pais (requis 10 ans dont 2/3 de sûreté) => 7 ans de prison

 

Ange-Marie Pais (requis 8 ans dont 2/3 de sûreté) => 6 ans de prison

Marcu Caggiari (requis 8 ans de prison dont 2/3 de sûreté) => 5 ans de prison

Christophe Giannesini (requis 10 ans dont 2/3 de sûreté) => Acquitté

 Dix-huit militants nationalistes corses, la plupart âgés d’une vingtaine d’années, étaient jugés devant la Cour d’assises spéciale de Paris pour quinze attentats attribués à une « cellule jeunes » du FLNC-UC (Union des combattants) en 2007 et 2008. Les accusés, dont dix comparaissaient détenus, ont généralement reconnu les faits reprochés au fil de l’enquête et à l’audience, qui a duré un mois.

 

Tous les détails de ce verdict dans notre édition de la mi-journée sur France 3 Corse ViaStella.

DOSSIER PROCES DU 4 JUIN SUR CORSICA INFURMAZIONE

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)