X

Corsica libera critique le réquisitoire du procès du FLNC. Réquisitoire, disent les indépendantistes, d’une violence absolue et sans rapport avec les éléments du dossier.

Ils accusent dans le même temps, François Hollande de ne pas s’engager sur les voies du dialogue et de l’apaisement, préférant, ajoutent-ils, laisser poursuivre la politique répressive, suicidaire pour la Corse, menée par la droite pendant 10 ans. RCFM

DOSSIER PROCES DU 4 JUIN SUR CORSICA INFURMAZIONE

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)