Produit CORSU E RIBELLU

X

Le Mardi 26 juin 2012 [12h00] (www.unita-naziunale.org) : Toutes les semaines ou presque, la police « politique » opère contre les militants du mouvement national. Ce matin ce sont au moins trois personnes, dont deux femmes qui ont été interpellé en Haute Corse par les forces de police.

Les semaines précédentes les interpellations ont eu lieu dans la région d’Aiacciu que ce soit contre Corsica Libera ou Scelta Para. Le militant de Scelta Para avait alors été incarcéré pour une affaire incidente à l’enquête diligentée par la police politique. Son procès aura lieu début juillet.

Une des deux femmes interpellées ce matin a déjà été relâché.

Ce soir un rassemblement aura lieu à l’appel de Corsica Libera et de l’Associu Sulidarità devant le commissariat de Bastia à partir de 19h

Convocations, interpellations, rassemblements, la semaine répressive ne fais que commencer.

Toutes les personnes ont été libéré sans charge mercredi.

Interpellations de militants basques dans le sud ouest de la France

La police française a arrêté à Albi (sud-ouest de la France), deux membres présumés de l’organisation indépendantiste basque ETA, qui a annoncé en octobre dernier renoncer à la lutte armée, a indiqué mardi le ministère de l’Intérieur sans préciser la date de la détention.


Unità Naziunale

AnTo FpcL

Dans la presse :

(Maria Lanfranchi – Alta Frequenza) – Interpellations ce matin (mardi) en Haute-Corse. Trois personnes ont été placées en garde en vue sur commission rogatoire d’un juge antiterroriste, dans le cadre semble t’il de l’enquête sur un attentat. L’une d’entre elles a été relâchée dans la matinée. Deux autres, un homme et une femme, membres de Corsica Libera, sont toujours entendues. A ce propos, Corsica Libera appelle à un rassemblement, ce soir à 19H00, devant le commissariat de Bastia. 

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :