Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – C’est demain (mardi) que le gouvernement annoncera l’augmentation du SMIC à une hauteur qui ne devrait pas dépasser 2 à 2,5%. Les syndicats, qui espéraient une hausse un peu plus conséquente de 4 à 5%, souhaitent plus que fortement que ce coup de pousse de juillet ne soit pas en fait une avance sur la hausse obligatoire du SMIC, qui intervient normalement le premier janvier.

Et encore, certains d’entre eux estiment que par des effets mécaniques de rattrapage et d’inflation, cette hausse de juillet équivaudrait en fait à 0,6%. La CGT a déjà fait valoir sa profonde déception. Écoutons ce qu’en pense la CFDT, par la voix de Gérard Mortreuil, son secrétaire général pour la Corse.

> Lingua corsa

(A redazzioni d’Alta Frequenza) – Hè dumani (marti) chì u guvernu annunziarà a crescita di u SMIC di un ordini chì ùn duvaria micca francà 2 à 2,5%. I sindicati, chì bramavani una crescita appena di più impurtanti trà 4 è 5%, volini à tutti i patti chì iss’aiutu di lugliu ùn sighi micca in fatti un’avanza nant’à l’aumentu ubligatoriu di u SMIC chì intarveni di regula u primu di ghjinnaghju. È ancu, certi stimani chì par via d’effetti mecanichi di richjappu è di crescita di i prezzi, iss’aumentu di lugliu saria in fatti di 0,6%. A CGT hà dighjà fattu cunnoscia a so dillusioni. Stemi à senta avà ciò chì ni pensa a CFDT via Gérard Mortreuil, u so secretariu ghjinirali pà a Corsica.

Écoutez Gérard Mortreuil.

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :