Produit CORSU E RIBELLU

X

Les incidents entre Olivier Bray (seul avocat général présent hier) et la défense se sont multipliés tout au long de l’audience. Contraignant le président Régis de Jorna à suspendre les débats. 

C’était apparemment inévitable. La tension est montée d’un cran hier au procès du FLNC-UC. Tout au long de la journée, la cour a tenté de déterminer qui avait fait quoi lors des attentats du 23 décembre 2007 contre la Trésorerie générale d’Ajaccio et la caserne Battesti.

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU