Produit CORSU E RIBELLU

X

(Frédéric Bertocchini – Alta Frequenza) – Sans surprise, la triangulaire de la première circonscription de Corse-du-Sud a tourné à l’avantage du député sortant Sauveur Gandolfi-Scheit. On savait que le maire de Biguglia était en excellente position après les résultats du premier tour. Avec 38,23% des suffrages, Sauveur Gandolfi-Scheit est donc réélu. A noter que c’est le candidat nationaliste, Gilles Simeoni, qui arrive en seconde position avec 31,22% des voix, confirmant ainsi la percée de Femu a Corsica. Jean Zuccarelli n’est toutefois pas très loin, avec 30,66% des suffrages.

(Frédéric Bertocchini – Alta Frequenza) – On annonçait un résultat serré dans la seconde circonscription de Corse-du-Sud. Il le fut, même si avec 52,90% des voix, Camille de Rocca Serra a été réélu député avec une avance non négligeable. Le candidat UMP a donc renoué avec la victoire, après deux années de scrutins difficiles. Jean-Christophe Angelini réalise toutefois un excellent résultat, avec 47,10%. Un score historique pour un candidat nationaliste dans une élection législative. A noter que dans la ville de Porto-Vecchio, Camille de Rocca Serra confirme également son score du premier tour, distançant ainsi le candidat nationaliste qui s’était imposé lors des dernières cantonales.

(Frédéric Bertocchini – Alta Frequenza) – Est-ce une surprise ? Peut-être pas. C’est, en tout cas, l’évènement de ces élections législatives en Corse. Le député sortant de la 1ère circonscription de Corse-du-Sud, Simon Renucci, a été battu par le jeune candidat UMP, Laurent Marcangeli. Avec 50,52% des voix pour ce dernier, c’est donc d’une courte tête que la circonscription passe à droite. Largement distancé dans sa ville, Ajaccio, Simon Renucci comptait beaucoup sur les communes de la CAPA pour demeurer député, mais cela n’a pas suffit. L’ancien député perd beaucoup dans ce scrutin, à deux ans seulement des prochaines élections municipales.

(Frédéric Bertocchini – Alta Frequenza) – C’était la circonscription où, sans doute, il y avait le moins suspense. Dès le résultat du premier tour, on savait que ce serait très compliqué pour la candidate UMP Stéphanie Grimaldi. Le résultat du second tour est sans appel. Le député sortant, Paul Giacobbi est réélu dans un fauteuil, avec 64,35% des voix. Le président du Conseil Exécutif est donc réélu sans surprise. La seconde circonscription de Haute-Corse est donc la seule, des quatre que compte la Corse, à demeurer à gauche.

 Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :