Produit CORSU E RIBELLU

X

 Mesdames, messieurs, chers amis, chers camarades, Bona sera a tutti, Semu a a strinta di u saccu ! Nous voici au moment des choix décisifs ! A en juger par l’impatience et la fébrilité de l’appareil UMP, on comprend que ses patrons locaux n’ont toujours pas digéré leur défaite du 6 mai dernier.

Ils voudraient même la faire oublier. Car ils savent bien que le pays tout entier respire un peu mieux depuis que le règne de Nicolas Premier, comme l’avait surnommé Patrick Rambaud, s’est enfin achevé. D’ailleurs, on n’entend plus le nom de Sarkozy dans cette campagne : on l’a chassé du vocabulaire comme on essaie de chasser un cauchemar ou un mauvais souvenir…

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres