Produit CORSU E RIBELLU

X

Dans cet amphithéâtre Landry de l’université de Corse où le député sortant avait fait, avant le premier tour, une première démonstration de force, l’instrumental de O bella ciao a donné le ton pour accompagner, sous un tonnerre d’applaudissements, l’entrée de Paul Giacobbi, hier soir, sur le coup de 18 h 30.

Accompagné de son fidèle suppléant Joseph Castelli, de Pierre Ghionga, conseiller général de Corte, et de Marie-Jeanne Fedi, venue confirmer le soutien du Front de gauche, le candidat a d’abord goûté au bain d’enthousiasme… et humé « le parfum de la victoire » volontiers souligné au début de ce meeting qui clôturait la campagne des législatives.

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU