X
Le candidat UMP, en tête dimanche dernier avec 30,75% des suffrages, nous livre son sentiment sur un second tour qui s’annonce particulièrement indécis. Quelle analyse faite-vous, du premier tour ? Nous sommes bien entendu plus que satisfaits de notre résultat. Nous sommes en tête de cette élection dès le premier tour à la suite d’une campagne intense. Je vous demande seulement d’imaginer une chose : ce résultat était-il annoncé il y a seulement quelques mois ? Je ne le crois pas. Avec Jean-Jacques Ferrara, nous avons convaincu dès le 10 juin une majorité d’hommes et de femmes de faire le choix du changement et de l’espoir et nous en sommes très fiers. Nous restons en revanche humbles car nous savons que tout reste à faire. Considérez-vous la réunification de la Droite, annoncée depuis quelques temps, comme définitivement établie ? Nous continuerons à nous battre en ce sens. Les années qui viennent de s’écouler nous ont démontré que seule cette union pouvait permettre le succès. Pour ce qui nous concerne, nous avons compris que notre électorat attendait cette union depuis très longtemps. Il serait grave de ne pas entendre cette demande légitime. Vous arrivez en tête mais la Droite obtient un score plus faible qu’en 2007. À quoi l’attribuez-vous ? J’ai le sentiment que vous oubliez une chose : La gauche ne progresse pas non plus alors qu’elle possède depuis plusieurs années tout les leviers de pouvoirs, CAPA, ville d’Ajaccio ainsi que la CTC. Simon Renucci est le seul sortant qui ne parvient pas à être en tête à l’occasion des élections législatives en Corse. Suite et source de l’article Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis ! Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet