X

A chaque jour son lot de rebondissements dans le procès Colonna, dont les zones d’ombre semblent s’épaissir plutôt que se dissiper. Accusé depuis 13 ans de l’assassinat du préfet Erignac, le berger corse, qui a toujours clamé son innocence, a bénéficié de témoignages favorables ces derniers jours.  Yvan Colonna affronte, depuis le 2 mai, son troisième procès dans l’affaire de l’assassinat du préfet Claude Erignac à Ajaccio (Haute-Corse), en 1998.

Une affaire qui torture les pouvoirs judiciaire et politique depuis plus de treize ans; et apparemment, ils ne sont pas au bout de leurs surprises. Hier, l’audience a été marquée par les témoignages perturbants de plusieurs témoins clés: les femmes des membres du commando qui a organisé l’assassinat du préfet, condamnés en 2003 à des peines allant de 15 ans de réclusion criminelle à la perpétuité.

Ces dernières ont notamment dénoncé les méthodes utilisées durant les gardes à vue, les pressions exercées pour obtenir des aveux ou des noms. Jeanne Finidori, divorcée depuis d’Alain Ferrandi, membre déclaré du groupe de tueurs et condamné à perpétuité, n’est pas venue déposer devant la cour d’assises spéciale de Paris. Elle a envoyé un courrier au président de la Cour dans lequel elle se dit lasse de cette affaire, et demande le droit « légitime » de « procurer une vie sereine » à son fils, d’autant qu’elle n’a « rien d’autre à déclarer ».

Marie Desnos – Parismatch.com

http://www.parismatch.com/Actu-Match/Societe/Actu/Proces-chaotique-Colonna-marque-des-points-294299/

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)