X
Les spéculateurs vont pouvoir brandir la décision de la cour d’appel admnistrative de Marseille pour justifier des constructions dans des espaces préservés. Elle vient d’accorder à Alain Lefebvre l’aurisation de batir 10 villas à Balistra. Pour justifier jugement, le tribunal vient de définir la notion de hameau nouveau, l’un des principes de la loi littoral. Et le moins que l’on puisse dire est cette décision est surprenante. Le maire de Bonifacio conteste ce jugement. « 10 villas, une place, une fontaine et un boulodrome constituent dorénavant un hameau nouveau » s’énerve Jean-Charles Orsucci, le maire de Bonifacio qui ne revient pas de la décision de la cour d’appel administrative de Marseille. En effet le 16 Mai dernier, la justice a validé le permis de construire déposé par Alain Lefebvre, un banquier à la retraite, qui a acquis plusieurs centaines d’hectares il y a une quarantaine d’années, notamment à Rondinara et à Balistra. Suite et source de l’article Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis ! Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur : 

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet