Produit CORSU E RIBELLU

X

(Michaël Andreani – Alta Frequenza) – L’association Mimoria di u Fium’Orbu organise les 6 et 9 juin les commémorations des déportations du village d’Isulacciu de 1808. En effet, la Corse, française depuis moins de 40 ans, va voir plus de 170 personnes, âgées de 15 à 80 ans arrêtées en l’église de l’Isulacciu di Fium’Orbu, à l’initiative du Général Morand.

Celles-ci seront ensuite, pour la plupart, déportées vers la Grosse Tour de Toulon, puis à la prison d’Embrun, dans les Hautes-Alpes. Le programme des cérémonies est étalé sur deux jours, avec dépôt de gerbe au pied de la stèle du souvenir, messes et procession, ainsi qu’une conférence débat, et une soirée chants polyphoniques avec le groupe I Chjami Aghjalesi. Des cérémonies pour opérer un véritable devoir de mémoire, notamment auprès des jeunes générations.

Écoutez Jean-François Vinciguerra, vice-président de l’association Mimoria di u Fium’Orbu.

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :