Produit CORSU E RIBELLU

X

(Michaël Andreani – Alta Frequenza) – L’Associu di i Parenti Corsi a tenu à réagir suite à la prise de position du syndicat SNUIPP-FSU quant au projet langue corse de la Collectivité Territoriale.

En effet, ce projet prévoirait, afin de valoriser la pratique du corse à l’école et dans toutes les sphères de la société, diverses mesures : l’octroi de diplôme comme le bac, le BEP ou le CAP sera conditionné par la validation des connaissances et des compétences orales et écrites ; le transfert des personnels administratifs, enseignants et d’encadrement de l’Éducation Nationale, dont le poste est basé en Corse, vers la CTC ; la pratique du corse comme condition de recrutement à terme. Un projet qui a fait bondir le SNUIPP-FSU, pour qui « la langue corse doit être vecteur de lien social et non de discrimination ». Des propos ahurissant d’après l’APC, qui va demander à rencontrer Pierre Ghionga, le conseiller exécutif chargé de la langue corse à la CTC. Ce projet, selon Denis Luciani, est « nécessaire pour le développement progressif d’une véritable société bilingue ». Un débat qui doit, qui plus est, s’emparer de la sphère publique.

Écoutez Denis Luciani.

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :