Produit CORSU E RIBELLU

X
(Laetitia Pietri – Alta Frequenza) – La cour d’Assises spéciale de Paris a donné hier (lundi) un accord de principe à une reconstitution de l’assassinat du préfet Erignac. Il reste encore à fixer les modalités concernant les participants et la date de ce transport sur les lieux du crime. La date du 6 juin a toutefois été avancée. Pour la défense d’Yvan Colonna à l’origine de cette demande, c’est un point extrêmement positif. En effet, pour les avocats de l’accusé, c’est le seul moyen d’établir la vérité et plus particulièrement sur le nombre de personnes – deux selon la défense et les témoins oculaires, trois selon l’accusation – présentes autour du préfet le soir de l’assassinat. Une reconstitution pourrait également trancher la question de la taille du tireur, objet de différentes suppositions. Pour Me Pascal Garbarini, en tous cas, cette décision de reconstitution est un tournant dans le traitement judiciaire de ce dossier. Ecoutez Me Pascal Garbarini.

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU