« Interpellations, déportations, incarcérations » – condamnations en #Corse

(Unità Naziunale – Lutte de Masse – Publié le 21 décembre 2021) Les lundi et mardi 13 et 14 décembre dernier (2021) ont eu lieu en Corse et en France des interpellations et convocations dans le cadre d’une enquête de la SDAT sur le jet de cocktails-Motolov sur la Sous-Préfecture de Sartène dans la nuit du 1er au 2 octobre 2020.

Un an après, des interpellations, convocations et incarcérations, soutiens des organisations de défenses des prisonniers politiques au travers du collectif Unità Strategica

L’Unità Strategica condamne avec la plus grande fermeté l’arrestation et l’incarcération en région parisienne de deux jeunes corses, deux frères, dans des prisons différentes.

La saisie de la SDAT pour une affaire de cette nature est une insulte à notre intelligence ! Le Parquet d’Aiacciu aurait largement suffit. Heureusement pour la SDAT qu’elle n’est pas saisie lorsque des incidents similaires se produisent dans les banlieues françaises sinon elle serait rapidement submergée…

Alors que nous étions toujours dans l’attente du rapprochement des 3 derniers prisonniers politiques incarcérés en France, à l’approche des fêtes de Noël, l’exil et l’incarcération de deux nouveaux jeunes corses ne peut être ressenti par le peuple corse que comme une provocation de plus de la part de l’Etat français qui envoie des signes forts mais pas ceux que nous attendions. En choisissant de continuer dans les voies de la répression, le gouvernement français témoigne de sa volonté de ne pas prendre en compte le problème corse comme un problème politique mais comme un problème de maintien de l’ordre, passant outre la volonté unanime du peuple corse de sortir de la crise par le haut. Cette attitude méprisante ne peut que continuer à creuser le fossé qui nous sépare.

L’Unità Strategica exige la libération immédiate des deux jeunes corses incarcérés, de surcroit en région parisienne. L’Unità Strategica rappelle qu’il est indispensable de mettre en place une solution négociée au problème corse et que la libération de tous les prisonniers politiques doit faire partie intégrante du processus.

Unità Strategica


A Mossa Paisana, s’insurge contre l’interpellation par la sdat et l’incarcération dans les prisons françaises de deux jeunes hommes originaires du Valincu pour un simple jet de cocktail molotov. La démesure répressive par la saisie de la sous division anti terroriste dans cette affaire n’aurait jamais eu lieu autre part qu’en Corse. Cela démontre, une fois de plus, l’acharnement de l’état français à vouloir soumettre et pacifier notre pays, dans la plus pure tradition d’une France toujours nostalgique de son empire colonial.
A MOSSA PAISANA assure de son soutien, à l’approche des fêtes de fin d’année, ces jeunes Corses une nouvelle fois embastillée loin de leur terre et de leurs familles et plus particulièrement Manu, jeune berger, dont l’activité agricole est aujourd’hui compromise par l’arbitraire et l’injustice.

A Mossa Paisana



 

 

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: