« Chjamemu tutti i corsi à participà à e manifestazione di l’8 di dicembre » #Corse

(Unità Naziunale – Publié le 7 décembre 2021) L’8 di dicembre, cù l’Immaculata Cuncezziò, ferma un simbulu tremendu di a nostra storia, dipoi e rivuluzione di u seculu 18 contr’à Genuva è u Rè di Francia. In l’alta memoria di e lotte di u Populu, a celebrazione di a festa di a Nazione palesa a vulintà, oramai arradicata, d’almanaccà l’avvene di stu paese è di i so figlioli.

Dans son histoire, le PNC a souvent eu à rappeler, en toute humilité mais avec détermination, l’exigence d’une solution politique pour la Corse, pleinement conforme à l’enjeu d’émancipation nationale et à l’enracinement de la paix, réclamée par notre peuple dans la diversité de ses convictions.

En ce jour de mémoire, et alors que de nombreuses voix s’élèvent, ici comme à Paris, pour régler par le dialogue et l’échange un conflit vieux d’un demi-siècle, nous prenons de nouveau la parole à l’endroit du Mouvement national, de l’état et enfin, de notre peuple.

A notre famille politique, tout d’abord, nous voulons dire notre souhait d’une cohésion retrouvée, à rebours des tentatives de caporalisation à l’œuvre au sein de certaines tendances. L’histoire nous enseigne, de façon constante, que pareilles tentatives ne peuvent aboutir qu’à davantage de confusion et de fractures.

Pour le PNC, il faut bien constater que se déploie désormais à l’Assemblée de Corse, face au groupe majoritaire, une opposition nationaliste importante, même s’il existera toujours, par delà les échéances électorales et des mandatures, un Mouvement national. Ce Mouvement qui a été au cœur de chaque avancée en faveur de notre peuple, de chaque mobilisation pour son droit à la vie.

Il ne saurait se réduire à un sigle ou une institution, moins encore à un groupe ou à un homme. Il est le fruit d’une histoire collective, d’élans populaires sans cesse renouvelés et demeure, pour l’avenir, notre seule et unique garantie. Nous en appelons donc au débat, sans préalable, pour que cesse le temps du mépris et des volontés unilatérales, au profit exclusif d’un cheminement partagé et résolument dédié au fait national.

A l’état, nous souhaitons affirmer, une fois encore, que le refus d’appliquer son propre droit, conjugué à un entêtement délétère face à l’évidence démocratique, ne saurait être accepté par personne.

A quelques heures de nouvelles rencontres, du Palais Bourbon à Matignon, nous demandons le respect de trois conditions à nos yeux indispensables: le rapprochement sans délai d’Alain Ferrandi, de Pierre Alessandri et d’Yvan Colonna; l’ouverture d’un large dialogue autour d’une évolution statutaire, sans attendre les prochaines échéances présidentielles; le traitement immédiat des urgences techniques et stratégiques, au premier rang desquelles l’amende de 90 Millions. Ces sujets sont aujourd’hui portés et soutenus massivement, bien au delà de notre seule famille politique.

Il importe désormais d’en prendre l’exacte mesure, sauf à considérer que nous sommes, une nouvelle fois, dans le champ des manœuvres dilatoires et non dans celui des solutions réelles.

A notre peuple enfin, au cœur de chacun de nos engagements et de tous de combats, nous disons, avec solennité et respect, vouloir demeurer, avec tant d’autres, les garants de ses aspirations afin qu’il soit la matrice d’un projet d’avenir en Méditerranée.

Cette route, sur laquelle avancent avec nous d’autres sensibilités, doit mener rapidement à une convergence globale, et à un règlement au fond du problème corse.
Aux nationalistes en général, et plus particulièrement aux militants, d’avancer et de dépasser tout obstacle partisan ou hégémonique.

Chjamemu tutti i corsi à participà à e manifestazione di l’8 di dicembre.

Ch’ella sia detta chì, di pettu à a storia è à è spere di stu populu, a nostra nazione, sò i ghjorni à vene di i nostri figlioli.
Eviva a festa di l’Immaculata Cuncezziò,
Eviva a Nazione Corsa !

PNC
07/12/2021

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: