CORSICA LIBERA reste soucieux de permettre aux Corses de pouvoir construire sur leur terre et de pouvoir y vivre dignement #Corse

(Unità Naziunale – Lutte de masse – Publié le 14 juin 2021 à 13h55) Suite à la mobilisation de CORSICA LIBERA pour dénoncer un exemple type de spéculation sur la commune de LECCI , – la résidence de tourisme d’Arsella-  1.699,33 m2 géré par le groupe « Pierre et Vacances » nous avons pris connaissance –non sans stupeur- d’un communiqué émanant de la majorité des élus de « LECCI PAR TUTTI ».

L’objet de cette action était de dénoncer un modèle de développement économique et d’urbanisation aux antipodes des intérêts de la Corse et des Corses.

Nous remettons en cause les choix politiques tels que celui-ci.
Il est alors d’une parfaite mauvaise foi de chercher à se défausser de ses responsabilités face à la population en mettant en cause la majorité territoriale et certains élus alors présents lors de cette mobilisation.

Outre la spéculation, le saccage environnemental et social qui découlent de ce projet il est certain que nous ne pouvions passer sous silence le fait que celui-ci n’a été rendu possible que par la seule et forte volonté du Maire, qui a accordé ce permis malgré l’avis défavorable des services de l’état et de la Sous-Préfète de Sartène, Madame BACONNAIS-ROSEZ.

Dès l’avis défavorable au permis de construire donné, la raison aurait due alors conduire le premier magistrat de la commune à laisser la préfecture mettre un point final à ce projet qui ne serait alors resté qu’un vulgaire dessin.

Au lieu de cela, Monsieur le Maire s’est érigé en sauveteur de la résidence d’Arsella et a déposé un recours gracieux auprès de la Préfecture mettant en avant tout ce qu’il pouvait pour que ce projet voit le jour.

Mais, nous ne pouvons toutefois imaginer que le fait que les plans du site puis le terrassement de la résidence soit une « affaire de famille » aient pu influer sur ce choix politique.

Pouvons-nous mettre cela sur le compte du hasard ?

… Bien que ce hasard soit sur la commune trop souvent au rendez-vous…

Quid de la question du financement ? Du profit ?

Nous assistons à une gestion semblable à celle d’une agence immobilière (commune à vendre ou à acheter selon les besoins du moment, services après-vente inclus)
Parenthèse fermée il fallait comprendre lors de cette mobilisation que notre parti dénonçait légitimement un mode de développement purement spéculatif et que ce projet fut donné comme un exemple type.

Venir inverser les rôles aujourd’hui et parler à notre encontre de dégradations, d’insultes et de violences est plus qu’oser.

Les véritables dégradations, insultes et violences sont celles faites à notre environnement, à notre patrimoine à notre culture et à l’ensemble des corses.

Comme si la coupe n’était pas assez pleine, on va alors tenter de faire croire que ce sont les nationalistes qui sont à l’origine de cette spéculation et d’une certaine inconstructibilité pour les familles Corses.

On vient alors agiter la carte du PADDUC

Or, durant l’espace-temps entre l’annulation de la cartographie et la nouvelle cartographie beaucoup de maires se sont engouffrés, y ont arrangé leurs affaires et sont venus grignoter des Esa.

Aujourd’hui se sont près de 3000 hectares des ESA consommés.

La situation actuelle n’est donc que le résultat de cette frénésie incontrôlée.

CORSICA LIBERA reste soucieux de permettre aux Corses de pouvoir construire sur leur terre et de pouvoir y vivre dignement.

Ce n’est toutefois pas en encourageant ce genre de projets que nous y arriverons car responsables de la flambée des prix du marché rendant alors impossible pour des jeunes ménages d’acheter un terrain.

Accéder au logement locatif est devenu le parcours du combattant et l’accès à la propriété un rêve, une utopie.

Quant à l’actuel projet de lotissement communal dont la majorité accuse encore une fois les élus territoriaux de son blocage il convient de préciser que ce terrain a été acheté en 2019 pour 739 795 euros au moment où la carte des ESA n’était pas encore fixée et qu’il a donc été joué la « roulette russe » avec l’argent de la commune.

Corsica libera sera toujours présent lorsque les intérêts de la Corse seront mis à mal, avec la même force et la même détermination fidèle à nos fondamentaux

(*nous espérons que la venue du Maire sur place lors de notre mobilisation lui aura permis d’exercer son contrôle de conformité tant plusieurs aspects de la construction ne sont pas conformes au permis de construire comme en témoigne à titre d’exemple la toiture recouverte de gazon synthétique verdoyant)

EVVIVA A NAZIONE
EVVIVA A CORSICA

Corsica Libera
14 juin 2021

« IFF » « Speculatori fora » @Corsica_Libera dénonce un projet purement spéculatif à Lecci – #Corse #FaNazione

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: