Breaking News

Action menée sur le site de construction « Pietramare » à Petranera – #Corse

(Unità Naziunale – Lutte de masse – Publié le 24 avril 2021) Une cinquante de personnes se sont retrouvées ce matin sur le chantier Pietramare à Pietranera. Le but est de dénoncer une spéculation immobilière hors de prix qui empêche les Corses d’accéder à la propriété (texte du tract)

Ces dernières années, la Corse connait un développement économique et social désastreux principalement axé sur le secteur de l’immobilier et du tourisme.

Cela se traduit par une augmentation accrue des constructions immobilières de l’ordre de 118% en vingt ans, engendrant une bétonisation frénétique des zones agricoles et des espaces naturels.

Ce chiffre est la principale conséquence d’une croissance démographique 3 fois supérieurs à celle du continent, qui est exclusivement due à une immigration massive s’exprimant par l’arrivée de 5000 non-corses chaque année/

De  plus, durant cette même période, le taux de résidences secondaires a augmenté de 54% constituant ainsi plus d’1/3 du parc immobilier de l’île atteignant même 70% dans certaines zones touristiques.

Ces deux facteurs sont la cause d’une augmentation de 138% du prix du foncier empêchant ainsi la majorité des corses de se loger à des prix convenables

Cette situation n’a été possible que par le bon vouloir d’élus locaux, la présence d’un système mafieux, d’une passivité des services de l’état français et d’une législation contournable.

Si nous sommes ici aujourd’hui c’est pour dénoncer ce développement néfaste et contribuer à une prise de conscience de l’ensemble des corses quant à ces problématiques.

Profitant d’une « dent creuse » (un espace non-construit entouré de 2 parcelles déjà construites), la promotion immobilière PIETRAMARE bénéficie d’un système défaillant et comprend plusieurs dangers :

  • Des logements inaccessibles à la majorité des corses avec des appartements allant de 450 000 à 800 000 euros, participant à l’augmentation excessive du prix du foncier sur l’île :
  • La dénaturation du littoral et la mise en péril d’une des plages du village de par le terrassement du chantier mêlé à la potentielle montée des eaux ;
  • La prédation et la dépossession de la terre corse par des groupes d’investisseurs étrangers (Peak to Peak) avec la complicité d’affairiste locaux. Ne cessant de s’enrichir, ces groupes participent activement à l’accroissement des inégalités sociales.

Ce projet est donc aux antipodes de la société corse de demain, que nous voulons éthique et durable. C’est pour cela que nous avons décidé de mener cette action qui se veut populaire, sans étiquettes politiques, et appelons le peuple corse à se joindre à notre occupation des lieux.

TANDI CHI A CORSICA SERA INGHJULIATA, UN CAPPIEREMU MAI



Occupation du site de construction Pietramare, le soutien de Ghjuventù Paolina :



Ghjuventù Libera appelle l’ensemble de ses militants, et au delà, chaque jeune Corse à se rendre à Petranera afin de soutenir l’action actuellement menée sur le site de construction de la promotion immobilière Pietramare.
Ùn accitteremu mai chì a nostra terra sia lasciata ind’i mani di i speculatori, Corsi o Francesi.
Ùn lascieremu sucietà furestere cum’è Peak to Peak ammaistrà si a nostra terra.
Aviamu d’altronde dighjà dinunziatu unu di i so prughjetti cù Corsica Libera unipochi d’ anni fà.
Hè puru ghjunta l’ora di fà piantà è logiche affariste di u soldu Rè cù a forza di a mubilizazione pupulare !
TUTT’IN A PETRANERA !
MUBILIZAZIONE GENERALE !



Cunsulta di a Ghjuventù Corsa : Sustegnu à a mubilisazioni oghji in Petranera.
Le projet Petramare montre une nouvelle fois la main mise de certains groupes sur l’économie insulaire. Cette économie qui, à rebours de nos fondamentaux, empêche les corses de se loger sur leur terre et menace notre littoral et nos espaces agricoles. Face à ces phénomènes nous ne devrons jamais céder à la compromission et à la politique à géométrie variable. Il nous faut dépasser les discours et enfin retrouver le terrain militant, condition impérative pour défendre la société corse de demain.



La mobilisation se poursuit contre ce projet immobilier spéculatif et destructeur de notre patrimoine naturel.
Pour Ange Mathieu Simoni, militant de Corsica Libera, Président de l’association Aiutu Per a Pieve di Lota, qui était présent aujourd’hui, « ces jeunes ont tout notre soutien; nous devons rester mobilisés et vigilants, y compris concernant d’autres projets de la même veine dans cette zone du cap corse ».

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: