« L’ancien ministre Meritxell Serret rentre en Catalogne après plus de trois ans d’exil bruxellois » – #Corse

(Unità Naziunale – Lutte internationale – Publié le 12 mars) Mme Serret sait que son retour comporte des risques, mais a déclaré: «J’ai réfléchi à la décision, je pense que c’est la bonne et l’étape logique dans ma lutte pour aider à mettre fin à la répression de l’indépendance par l’Espagne.» Elle a comparu devant la Cour suprême de Madrid , où elle exercera son droit de ne pas témoigner.

Meritxell Serret , qui jusqu’à cette semaine était le délégué du gouvernement catalan auprès de l’Union européenne, a décidé de retourner en Catalogne pour poursuivre la lutte politique contre la répression, et se trouve maintenant sur le territoire espagnol depuis plusieurs heures. La députée élue a l’intention de prendre possession du siège qu’elle a remporté aux élections du 14 février et de revenir à la politique au Parlement de Catalogne. La décision de Mme Serret, exilée à Bruxelles depuis 2017 après avoir fait partie du gouvernement catalan qui a rendu possible le référendum sur l’indépendance, répond à sa volonté de maintenir la lutte contre la répression de l’indépendance et en faveur de l’autodétermination, exerçant une politique depuis Catalogne et dans un effort pour ouvrir la voie au reste des exilés politiques.

Formellement accusée de détournement de fonds et de désobéissance, Mme Serret se trouve dans une situation judiciaire singulière, comparaissant sans qu’il y ait un mandat d’arrêt européen actif à son encontre. «Je suis convaincue qu’en prenant ces risques, nous ouvrons la voie à tous nos collègues qui se trouvent dans ma situation», a-t-elle déclaré. La décision du ministre Serret, bien que personnelle, aura des implications politiques collectives et contribuera à clarifier, faciliter et inverser le processus judiciaire contre les centaines de personnes touchées par la cause générale de l’Espagne contre l’indépendance .

«J’ai réfléchi à la décision, je pense que c’est la bonne et l’étape logique dans ma lutte pour aider à mettre fin à la répression de l’indépendance par l’Espagne.»

Depuis son exil en 2017, Mme Serret est restée politiquement active, très concentrée sur la dénonciation internationale de la répression des militants indépendantistes catalans et l’appel à une solution politique et démocratique du conflit, à travers le droit à l’autodétermination . 

Depuis 2018, elle est déléguée du gouvernement auprès de l’Union européenne. Son souhait de continuer à exercer en politique l’a amenée à rejoindre le ticket Esquerra Republicana, remplaçant à la dernière minute le ministre Bernat Solé lorsqu’il a été disqualifié par un tribunal espagnol pour sa participation au référendum sur l’indépendance.

Mme Serret a clairement exprimé sa conviction d’exercer sa fonction de membre du Parlement catalan. « Je continuerai à travailler pour la République catalane , désormais membre du Parlement, et à défendre les droits et la démocratie devant les tribunaux, non seulement mes propres droits politiques et ceux des militants indépendantistes, mais aussi ceux de tous les Catalans, menacés en permanence par La phobie de l’État espagnol pour la démocratie. »

ESQUERRA

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: