Breaking News

3 membres de la communauté mapuche sont en grève de la faim depuis 99 jours dans la prison angolaise

(Unità Naziunale – Lutte internationale – Publié le 11 mars 2021) Voici la déclaration publique des 3 prisonniers politiques mapuches en date du 9 mars :

Nous, les 3 membres de la communauté qui sommes en grève de la faim depuis 99 jours depuis la prison angolaise, souhaitons communiquer ce qui suit au peuple de la Nation Mapuche et à la communauté chilienne et internationale:

Compte tenu de l’insensibilité et de la sourde oreille des autorités politiques et judiciaires de ce pays, face à nos demandes. Nous annonçons que nous allons intensifier notre action pour être entendus et que nous allons entamer une grève de la faim à partir de 8 heures du matin le 10 mars dans le seul but d’accepter notre demande, qui est la suivante:

1.- Nous demandons des procès équitables, le droit de faire évaluer nos preuves et nos arguments et d’éliminer les fausses preuves et les faux témoignages fondés sur les préjugés et le racisme.

2.- Que notre droit en tant que Mapuche à être considéré comme membre de la communauté soit respecté, quel que soit le module où nous sommes confinés, en respectant notre culture, en nous accordant les droits reconnus par la loi et les traités internationaux concernant les visites et les choses et la nourriture que nous pouvons envoyer nos parents. Que notre culture et nos pratiques médicales soient respectées, en laissant notre machi nous rendre visite.

3.- Selon le premier point du procès équitable, nous sommes autorisés à maintenir le principe de la présomption d’innocence jusqu’à preuve du contraire, nous devons donc être autorisés à changer la détention provisoire pour une autre mesure de précaution jusqu’au procès oral.

4.- Pour que nous soyons autorisés à prouver que les accusations du procureur Vásquez sont fondées sur des hypothèses et des préjugés, le juge doit donner de la valeur aux rapports qui justifient nos arguments, par exemple, les rapports du médecin sur le handicap de Felipe Espinoza.

5.- Nous demandons qu’un organisme indépendant tel que le Collège médical soit notre garant pour agir en tant que médiateur.

En espérant que ces demandes parviennent à toutes les oreilles réceptives de notre peuple mapuche et du peuple chilien dans la solidarité.

Atte.

Patricio Lican Manquel

Juan Lican Manquel

Felipe Espinoza H.

9 mars 2021, prison angolaise.

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: