Breaking News

La Gauche Indépendantiste Bretonne se joint à l’appel à manifester à Kemper le 13 mars prochain en faveur de la langue bretonne – #Corse

(Unità Naziunale – Lutte internationale – Publié le 5 mars 2021) La Gauche Indépendantiste Bretonne se joint à l’appel à manifester à Kemper le 13 mars prochain en faveur de la langue bretonne et pour s’opposer au blocage gouvernemental de la signature de la convention Etat-Région pour la transmission des langues de Bretagne et son usage dans la vie quotidienne.

Nos militant.es et sympathisant.es impliqué.es dans l’enseignement immersif et bilingue, dans les fédérations culturelles œuvrant en faveur d’une normalisation de la pratique du breton dans la vie publique seront au rendez-vous.

Nous nous réjouissons de la combativité retrouvée des associations de parents d’élèves, des syndicats de salariés qui appellent à occuper la rue pour défendre notre langue.

Nous sommes bien sûr d’accord pour dénoncer les attaques néolibérales de JM Blanquer contre l’enseignement en langue bretonne à travers notamment la réforme du bac et la duplicité des militants et députés de la « République En Marche » (dont nous ne souhaitons pas l’éventuelle présence à Kemper qui serait vécue comme la provocation de trop). Mais nous trouverions cohérent que Loig Chesnais-Girard œuvre à faire appliquer le versement du forfait scolaire aux écoles Diwan par les mairies dirigées par son parti et ses alliés qui étranglent eux aussi en agissant ainsi le réseau Diwan en n’appliquant pas les dispositions légales prévues.

La normalisation de la langue bretonne dans tous les aspects de la vie publique passe par la mise en place d’un processus d’officialisation juridique de cette langue en Bretagne (prenant en compte la diversité linguistique locale en y intégrant le gallo et la langue des signes), cette évolution ne pourra se faire que par la conquête de plus de souveraineté décisionnelle de toute la Bretagne de Brest à Clisson notamment par le transfert des compétences en matière scolaire à la collectivité territoriale bretonne.

Nous donnons donc rendez-vous pour un cortège Gwenn-Ha-Du, rouge et mauve derrière la banderole « Difennomp hor Bro hag Hor Yezh /défendons notre langue et notre pays ».

Pour L’organisation de la Gauche Indépendantiste ( War-Sav )



Brezhoneg Versus Blanquer : Match Retour à Kemper



Appel à rassemblement pour protéger l’enseignement des langues de Bretagne
Samedi 13 mars 2021 à Quimper

Convention Etat-Région sur l’enseignement des langues de Bretagne : les associations réclament une convention ambitieuse maintenant !

Les associations Div yezh Breizh, Diwan, Kelennomp, et les syndicats SNES-FSU et CFDT-FEP se sont réunis mardi à Rostrenen pour échanger sur les difficultés rencontrées pour l’enseignement du/en breton dans le second degré. Les associations et les syndicats sont préoccupés par la qualité de l’enseignement et par l’insuffisance des moyens nécessaires à la transmission de la langue bretonne, tant dans l’enseignement bilingue qu’optionnel. Les récentes difficultés rencontrées dans les collèges Diwan pour l’enseignement du breton ne sont pas isolées.

Dans un courrier du 2 mars, le président du Conseil régional de Bretagne, Loïg Chesnais-Girard les a informés d’ « un blocage de fond et de forme avec des nécessaires arbitrages du Ministre de l’Education Nationale qui n’aboutissent pas » à propos de la convention Etat-Région pour la transmission des langues de Bretagne et son usage dans la vie quotidienne.

Cette convention revêt une importance cruciale pour le développement de l’enseignement bilingue et de l’enseignement de la langue bretonne en général tant pour le réseau Diwan, que pour les réseaux d’enseignement public et catholique bilingue. Au-delà de l’enseignement, elle concerne également le développement de la langue dans la vie quotidienne (signalétique, médias, culture…).

Une convention pour les langues de Bretagne est la seule façon de donner les moyens aux Bretons de développer et de prendre en charge la transmission de la langue bretonne. Or, malgré l’engagement du Premier ministre, le 9 février 2019 dans le cadre du contrat pour l’action publique en Bretagne, malgré les contributions des associations et du Conseil culturel de Bretagne, sa signature n’a pas encore abouti.

Le temps est compté, cela se joue maintenant ! Alors qu’approche l’examen, par l’Assemblée nationale, de la proposition de loi sur les langues régionales, Div yezh Breizh, Diwan, Kelennomp, ainsi que Divaskell, la nouvelle association des parents d’élèves de l’enseignement bilingue catholique, et Kevre Breizh, la coordination des associations culturelles de Bretagne, demandent à l’unisson que cette convention délibérément ambitieuse, en phase avec la politique linguistique du conseil régional, soit conclue avant les élections de juin et que cessent les blocages dénoncés par Loïg Chesnais-Girard.

C’est pourquoi Diwan, Div yezh Breizh, Kelennomp, Divaskell et Kevre Breizh appellent toutes les personnes attachées à la transmission de la langue et de la culture bretonnes à se retrouver à Quimper le samedi 13 mars à 13h13* pour que vivent nos langues !

Unanet e vimp kreñv !

Unis nous serons forts !

* Port du masque obligatoire et gestes barrières pendant la manifestation

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: