Breaking News

« Mumia Abu-Jamal laissé sans soin » #Covid19 #Corse

(Unità Naziunale – Lutte internationale – Publié le 5 mars) Le 27 février 2021, ce qui était une mauvaise blague diffusée par un gardien de sa prison il y a quelques mois est malheureusement très vraisemblable aujourd’hui.

C’est sa porte-parole (Johanna Fernandez) qui a révélé hier soir cette très mauvaise nouvelle à la suite des entretiens téléphoniques qu’elle a eus avec lui ces derniers jours. Evoquant des difficultés croissantes à respirer et des douleurs dans la poitrine, Mumia s’est inquiété de son état au point d’évoquer ces symptômes auprès de la direction de la prison comme étant ceux de la COVID. Sans le moindre test, cette dernière a écarté catégoriquement cette hypothèse.

Dans la journée d’hier son état semble s’être dégradé au fil des heures comme en atteste la difficulté à s’exprimer au téléphone avec ses interlocuteurs, notamment lors du message audio qu’il adressa aux étudiants de l’université californienne de Santa Cruz.

Les prisons américaines, comme le dénonce le journaliste indépendant américain Dave Lindorff (référent historique de l’affaire Mumia) utilisent la pandémie comme une forme « d’exécution silencieuse » pour les prisonniers âgés particulièrement vulnérables aux maladies mortelles comme la COVID. Avec sa cirrhose du foie, son diabète et d’autres conséquences collatérales dues à son hépatite C (bien qu’aujourd’hui éradiquée) Mumia est un prisonnier dangereusement exposé.

Cette situation a conduit ses soutiens américains à organiser ce jour un rassemblement devant le bureau du procureur de Philadelphie afin d’exiger pour Mumia et tous les prisonniers qu’ils bénéficient :

> d’un test de dépistage et de soins médicaux immédiats pour ceux déclarés positifs à la COVID ;

> d’une libération conditionnelle pour tous ceux atteints par la COVID ainsi que ceux âgés de plus de 50 ans dont la vulnérabilité pourrait les exposer à la pandémie.

Après 30 ans dans le couloir de la mort, et après avoir échappé par deux fois à la peine capitale grâce à la mobilisation internationale, l’ancien militant des Panthères Noires Mumia Abu-Jamal est aujourd’hui détenu à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle au centre pénitencier de Mahanoy en Pennsylvanie. Il souffre de difficultés respiratoires et de douleurs dans la poitrine. Le centre où Mumia Abu-Jamal est incarcéré depuis des décennies refuse catégoriquement de considérer ses symptômes comme une potentielle infection covid-19 et va jusqu’à refuser de le soumettre à un dépistage. (Secours rouge)

Une campagne d’interpellation des autorités de Pennsylvanie est lancée.Nous vous appelons à y participer en cliquant sur ce lien 

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: