Breaking News

« Nous serons, en investissant le terrain des luttes, le rempart à tous ses excès d’un autre temps » – #Corse

(Unità Naziunale – Lutte de masse – publié le 8 février 2021) Nous avons dernièrement une communication ubuesque émise par la préfecture de Corse menaçant de sanctions les compagnies de service public maritime et aérien.

Comme le ridicule ne tue plus, le Préfet de Corse a jugé bon de promettre la garde à vue voire la sanction qui équivaudrait de facto à une mise à pied pouvant conduire potentiellement à un licenciement du personnel « Chef d’escale » desdites compagnies.

Premièrement, nous voulons rappeler au Préfet qu’il n’appartient pas au travailleur de faire la police et de vérifier la véracité des documents présentés par les usagers. En ce domaine, il appartient à l’Etat français d’assumer ses responsabilités.

Deuxièmement, nous soulignons également que le droit du travail est déterminé par le législateur, encadré par le Code du travail et les Conventions collectives, seul le périmètre juridique pouvant conditionner toute évolution de carrière et/ou sanction en cas de faute grave des travailleurs.

Au regard de ce qui précède, nous voulons rappeler au Préfet qu’il n’y a pas la place pour l’arbitraire, que nous ne serons jamais ses esclaves soumis comme il ne sera jamais le maitre de notre destinée.

Nous le mettons en garde quant à sa volonté d’appliquer de telles mesures antinomiques aux droits des travailleurs, et nous lui garantissons que nous serons, si tel était nécessaire, en investissant le terrain des luttes, le rempart à tous ses excès d’un autre temps

Le bureau syndical STC de Corsica Linea

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: