Il y a 43 ans, la Base Aérienne 126 de Solenzara était la cible d’un commando du FLNC – #Corse

Dans le cadre de l’histoire de la LLN voici un article d’archive  :

Dans la nuit du 13 au 14 janvier 1978 : « OPERATION ZARA », un commando du F.L.N.C plastique deux radars de la Base Aérienne 126 de SULINZARA.

Dans la nuit du 13 au 14 janvier 1978, Les militaires de gardes sont neutralisés. Un commando de neuf hommes du FLNC mine les installations après avoir désarmé l’unique soldat de la salle opération du bâtiment principal, l’opération peut commencer, il est 2h45 quand les derniers membres du commando se replient, laissant selon l’article du Mémorial des Corses signé Stephane Murracioli (Source mémorial des corses), 15kg de plastic dans la salle du radar central, 10kg à la base de sa coupole et deux charges de 5kg parmi les installations et sous la tourelle du radar annexe. Vers 3h15, 3 des 4 charges explosent, celle fixée sous la coupole centrale n’a pas explosée.

Toujours selon l’article, l’opération était prévue dans la nuit du 12 au 13 janvier 1978 mais elle a périclitée. La nouvelle opération aurait débuté dès 21h le 13 janvier 1978 avec l’arrivée d’une partie du commando initial aux environs de la Base (1.5km).

Par cet action le FLNC à l’époque prouve sa détermination au niveau international. Cette action met le FLNC de nouveau sur le devant de la scène politico-militaire face à l’état français. Cette action parmi les autres depuis sa création ont pour but de créer une situation insurrectionnelle mais aussi d’avoir un soutien international, pour inscrire la Corse dans une dimension mondiale de résistance face à l’oppression (les luttes de libération nationale des années 70)



Selon Pantaléon Alessandri (Indépendantiste corse, Mémoire d’un franc tireurPantaleon Alessandri) « J’avais proposé une attaque de la base militaire de Solenzara car, à Bastia, nous étions en mesure de faire sauter les quarante Mirages de l’armée française stationnés là. C’était un attentat de rupture, un acte politique très fort, mais la direction du Front a reculé et a préféré faire sauter deux radars excentrés de la base de Solenzara. Cela ne voulait rien dire, cela nous plaçait dans une logique de pression face à l’État, pas dans la rupture ».





Comprendre le contexte de l’époque : 1977 et 1978

#Corse StoriaCorsa -1977 « A FRancia s’officialise, actions historiques du FLNC »

#Corse StoriaCorsa -1978 « Le FLNC plastique la Base Aérienne 126 de Sulinzara »

 

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: