Revue de presse – Prisonniers : l’inquiétude des parlementaires nationalistes #Corse

(Unità Naziunale – Gestion Institutionnelle – Publié le 16 décembre 2020) Soucieux de partager leur bilan en cette fin d’année, et de donner leur vision des chantiers en cours, les élus nationalistes aux parlements national et européen ont tenu à faire savoir qu’ils n’étaient pas en retrait sur le dossier des prisonniers politiques. Sans cacher leurs craintes.

Nous étions restés sur l’image du discret tandem Simeoni-Talamoni au sortir d’un entretien parisien avec le garde des Sceaux. Hier matin, lors d’une conférence de presse organisée en mode visioconférence, les parlementaires nationalistes n’ont pas voulu en dire davantage sur ce qui pourrait se dessiner dans la foulée de cette rencontre avec Éric Dupont-Moretti.

Ils ont malgré tout tenu à évoquer le sujet. « Parce qu’il est sensible, et il l’est encore plus à la veille de Noël. Surtout pour les familles », observe Jean-Félix Acquaviva.

Outre Michel Castellani et Paul-André Colombani, le sénateur Paul Parigi apparaît à l’écran lui aussi, tout comme le député européen François Alfonsi qui s’est connecté depuis Bruxelles. Le député de la 2e circonscription de Corse-du-Sud donne le ton, parlant d’une présence réelle des parlementaires sur ce dossier.

« Même si elle n’est pas forcément visible, confie Paul-André Colombani. Parce que c’est un dossier sensible, on a pris le parti de ne pas communiquer, surtout de ne pas en faire un thème de campagne électorale. » Et le député de Corse-du-Sud de poursuivre : « Depuis le début du mandat, le sort des prisonniers nous mobilise. On a fait le tour des prisons, en Corse et sur le continent. »

Les députés affirment que cette préoccupation les a accompagnés jusqu’à la constitution du groupe « Libertés et territoires ».

Lire la suite directement sur Corse Matin

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: