X

(Unità Naziunale Publié le 16 mars 2020 à 19h30) Je tiens à remercier toutes les ajacciennes et tous les ajacciens qui ont porté leurs suffrages sur la démarche Pà Aiacciu comme je félicite du fond du cœur mes colistiers et tous nos militants d’avoir su incarner notre engagement collectif.

Seul notre score n’a pas été à la hauteur de nos attentes, pour le reste, ce fut pour moi une aventure extraordinaire.

Je compte aujourd’hui de nouveaux amis, j’ai renforcé mes liens avec beaucoup d’autres et j’ai identifié des jeunes gens de grande valeur qui, à n’en pas douter, honoreront demain le mouvement national en portant haut l’amour de notre Ville.

Nous avons réalisé, à l’unanimité des observateurs, une très belle campagne, digne et sincère, qui restera gravée en moi des sceaux indélébiles de l’amitié, de la générosité et du travail.

Nous avons même planté quelques arbres, des variétés corses, je n’en suis pas peu fier.

Le combat demeure néanmoins.

Depuis le conseil municipal, depuis l’assemblée de Corse, dans le cadre associatif, sur nos places et dans nos rues, nous avons TOUS la responsabilité au moins morale de poursuivre ce qui n’est encore achevé ; je sais d’avance que nous remplirons nos obligations.

Je pense également à tous nos amis qui sont encore engagés dans des batailles électorales partout en Corse sans savoir si le second tour se tiendra.

À ce propos et pour clore ce message de remerciements, je ne puis faire abstraction de la situation actuelle.

À l’heure où vient de décéder du Covid 19 un homme politique qui a marqué l’histoire de la Corse, Nicolas Alfonsi – dont je salue, bien que n’ayant jamais partagé ses idées, la mémoire et la valeur – il importe que tous nous suivions strictement les consignes de sécurité.

Je ne sais si la Madunnuccia pourra écarter une fois de plus le péril mais ce qui m’apparaît en revanche de manière certaine, pour faire écho aux propos du père El Rahi, est qu’elle ne peut être opposée à la distanciation, aux gestes barrière et au confinement si besoin est. Je ne suis pas un habitué des églises, et je crains que mon cœur ne pèse plus lourd que ma foi, mais nos traditions sont pour moi aussi importantes que le nom que je porte, car elles me définissent en tant que Corse et en tant qu’Ajaccien.

La Madunnuccia, c’est dans notre cœur qu’il faut la porter et le 17 mars au soir, je forme le vœu que sur tous les balcons de la Ville, bien davantage qu’à l’accoutumée, la lueur de toutes nos bougies valent réunions, messes et processions… et bien plus encore.

Di cori,

Jean-François Casalta

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet