Breaking News

#Corse le STC « demande le maintien des équilibres existants depuis plus de quarante ans dans le futur schéma de desserte maritime et qui prévalaient jusqu’au 30 septembre dernier »

(Unità Naziunale Publié le 14 janvier 2020) Depuis le 9 Janvier 2020, les marins de la MERIDIONALE sont en grève et portent les revendications suivantes :

  • – Présentation du partenariat dans l’appel d’offre de la SEMOP avec partage des ports
    principaux entre la CORSICA LINEA et la MERIDIONALE ;
  • – Annulation de la commission d’avancement pont du 20 Novembre 2019, et du support
    d’évaluation incluant des critères discriminatoires qui ne sont pas en rapport avec la
    profession ;
  • – Programmation de nouvelles commissions d’avancement dans les trois services, pont,
    machine, hôtel ;
  • – Non au projet de réforme MACRON sur les retraites ;
  • – Maintien de la totalité des postes salariés et notamment ceux de l’atelier conformément
    à la signature de l’accord du 28 Février 2019 ;
  • – Tenue d’un Conseil d’Administration sous l’égide de l’actionnaire de la compagnie ;
  • – Retrait du recours de la compagnie du mois de décembre.

Les revendications des personnels de la MERIDIONALE sont légitimes et leurs inquiétudes totalement justifiées.

Conscient que les salariés ne sont pas responsables des agissements de leurs dirigeants
quelqu’ils soient, le STC rappelle que ce conflit ne doit pas opposer, en aucun cas, les salariés des deux compagnies maritimes qui desservent notre île depuis plusieurs décennies.

Ainsi, nous rappelons que nos statuts prévoient au terme du titre III, article III.2 que souverain ne veut pas dire autonome, que les actions et prises de position de la Section ne devront pas aller à l’encontre de la philosophie, de l’orientation générale et des statuts du STC et que par solidarité́, les Sections doivent s’apporter un soutien mutuel lors des conflits importants.

Aujourd’hui, c’est une réalité incontournable, ce sont les emplois des salariés de la méridionale qui sont directement menacés. Dans quelques jours, pour la desserte des 2 ports secondaires PRUPRIA et PORTI VECCHJU (caractère infructueux et mesures transitoires 1° février 30 avril) comme pour la desserte à compter du 1° janvier 2021 sous la forme de SEMOP

Avec les avatars que nous avons connus durant toute l’année 2019, et, après le vote de
l’assemblée de Corse validant la création d’une SEMOP, nous le disons, une fois encore,
Personne n’est à l’abri, rien ne garantit à CORSICA LINEA d’emporter seul, le futur appel
d’offres global.

La situation pourrait devenir dramatique pour l’ensemble de nos marins.

Une réponse commune des deux compagnies est la seule solution afin de sécuriser le devenir de l’ensemble des salariés, c’est pour cela que nous appelons à une entente entre Corsica Linea et La Méridionale.

En conséquence, le STC, soucieux de l’avenir de ses marins et du service public, demande le maintien des équilibres existants depuis plus de quarante ans dans le futur schéma de desserte maritime et qui prévalaient jusqu’au 30 septembre dernier.

Il en va de l’intérêt général de la corse et de la préservation des emplois (directs et indirects) et du statut social des salariés corses.

Nous appelons à un dialogue entre les dirigeants des 2 compagnies qui permettrait enfin une sortie par le haut pour l’ensemble des acteurs.

U STC sarà sempri à fianc’à i so marinari !!!

Evviva a lotta di liberazione suciale è naziunale !!!

Jean BRIGNOLE

 

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: