X

(Unità Naziunale Publié le 9 janvier 2020) L’actuel candidat de la liste Pà Aiacciu organisait hier une conférence de presse sur ce thème. Voici la motion publiée sur le site officiel de la CDC, qui devrait être déposée au nom du PNC lors de la session de l’Assemblée de Corse (9/10 janvier 2020)


MOTION AVEC DEMANDE D’EXAMEN PRIORITAIRE DEPOSEE PAR : M. Jean-François CASALTA AU NOM DU GROUPE « PARTITU DI A NAZIONE CORSA »

OBJET : TRANSPARENCE DES ELUS ET CANDIDATS AUX ELECTIONS LOCALES.

VU la loi N° 2013-907 relative à la transparence de la vie publique du 11 octobre 2013 faisant obligation à certains élus et agents publics à communiquer tous les renseignements utiles sur leurs revenus, leur patrimoine ainsi que leurs activités et fonctions de manière à prévenir tout conflit d’intérêts, VU la délibération N° 19/451 AC de l’Assemblée de Corse portant adoption du rapport intitulé « Placer l’éthique et le respect de la déontologie au cœur de l’action et des pratiques de la Collectivité de Corse : une exigence conforme à l’attente des citoyens des élus et des fonctionnaires », VU les déclarations afférentes proposées par la Haute Autorité de la Transparence de la Vie Publique (HATVP) sur son site internet, l’une relative au patrimoine, traitement et salaire, l’autre relative aux intérêts et activités, dont la liste des pièces à fournir est annexée à cette motion,

CONSIDERANT le contexte actuel de grande défiance des citoyens à l’endroit du monde politique et la crise de la démocratie représentative,

CONSIDERANT que les électeurs, avant d’accorder leur suffrage et leur confiance à un candidat, devraient pouvoir être renseignés de la manière la plus complète possible sur ses revenus, son patrimoine, ses fonctions et ses activités,

CONSIDERANT que seuls certains élus et agents sont tenus à ce genre de déclaration, dans les deux mois de leur prise de fonction,

CONSIDERANT que les candidats aux élections locales et les élus locaux, dans leur très grande majorité, ne sont jamais tenus à ces obligations,

CONSIDERANT l’impérieuse nécessité de restaurer la confiance entre les citoyens et les candidats et élus,

CONSIDERANT que nos engagements répétés en matière d’éthique et de transparence doivent se matérialiser par des mesures concrètes,

L’ASSEMBLEE DE CORSE

PROPOSE que l’ensemble des élus de la Corse renseigne les déclarations de situation patrimoniale, d’intérêts et d’activités sur le site de la HATVP par l’intermédiaire de l’application ADEL,

PROPOSE que l’ensemble des candidats, au plus tard lors du dépôt des listes concernant les élections municipales prévues les 15 et 22 mars 2020, s’astreignent à ces mêmes obligations,

PROPOSE à ces mêmes élus et candidats, en outre du renseignement desdites déclarations, de rendre public, par tout moyen, à leur convenance :

  • – leur dernier avis d’imposition,
  • – l’extrait du bulletin numéro 3 de leur casier judiciaire,
  • – une déclaration indiquant s’ils font l’objet d’une mise en examen et, dans cette hypothèse, la nature des faits qui leur sont reprochés,
  • – l’identité des donateurs et le montant des dons effectués par chacun d’eux pour les besoins de la campagne électorale.

DEMANDE que ces propositions de mesures soient communiquées au groupe de travail mis en place le 9 octobre 2019, placé sous l’autorité du directeur général des services de la Collectivité de Corse et piloté par l’inspection générale aux fins d’intégrer le projet de charte éthique et de déontologie qui sera soumis à l’Assemblée de Corse avant la fin du premier semestre 2020.



Conférence de presse ce mercredi de la liste PA Aiacciu, conduite par Jean François Casalta. Au cœur de la réflexion, la confiance que les politiques doivent retrouver auprès des électeurs. Pour cela, Pa Aiacciu propose une déclaration de patrimoine allant au-delà des obligations légales pour tous les candidats aux municipales. Le mouvement entend même aller plus loin à travers une motion qui sera déposée à l’Assemblée de Corse



Jean François Casalta, élu du PNC à l’Assemblée de Corse, a déposé une motion « transparence lors de la session des 9 et 10 janvier 2020.

Motion examinée le 9 janvier et reportée pour le vote le 10. Aucun amendements n’a été proposé, juste le retrait pur et simple.

Motion rejetée au final par le groupe Mondoloni, le groupe Bozzi ainsi que les élus de Femu a CORSICA.

Le groupe Orsucci a préféré s’abstenir


(Corse Matin) (Alta Frequenza) (France3Corse) (CorseNetInfos)

 

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet