Breaking News

#Corse #PàPortivechju présente sa vision en 10 points d’une politique novatrice en matière d’urbanisme, d’aménagement et de développement économique

(Unità Naziunale Publication du 9 décembre 2019) Conférence de presse du 9 décembre à Muratellu de Pà Portivechju avec Jean-Christophe Angelini et Michel Giraschi

 


1) En 2020,la REDACTION D’UNE CHARTE architecturale et paysagère, pour permettre de favoriser une architecture de qualité, en termes de conception globale, de volume ou de choix de matériaux, et de renforcer la cohérence entre espaces paysagers et formes bâties. « Notre commune »precise Jean-Christophe Angelini « mérite infiniment mieux que des hangars qui prolifèrent de façon anarchique, des verrues sans cesse reproduites ou des immeubles impersonnels. Le processus d’élaboration du PLU reprendra simultanément. »

2) En 2021,la REVISION DU PADDUC, révision ouverte par le législateur à compter de 2021 (soit 6 ans après son adoption, en 2015). « Il s’agira pour nous de coordonner l’ensemble des dispositions applicables et surtout, d’inscrire les acteurs du développement dans un cadre clair et partagé. Des sujets tels que les concessions sur le Domaine Public Maritime pourront ainsi être débattus et réglés, de façon apaisée et constructive, à rebours des polémiques entre tenants de la protection de l’environnement et partisans du développement économique. «

3)En 2022,ADOPTION DU PLAN LOCAL D’URBANISME,

Après l’annulation de son 1er PLU, donc 10 ans plus tard, la commune ne dispose d’aucun document d’urbanisme.Au terme des 2 prochaines années,Jean-Christophe Angelini voudra conduire « cette démarche collaborative et ouverte, avec une particulière attention pour les nombreux hameaux de notre territoire. Nous comptons la structurer d’une part, autour d’une commission organique composée d’élus clairement dédiés au sujet, et d’autre part, d’une commission extra-municipale dotée d’un budget de fonctionnement, d’un secrétariat permanent et de tous les moyens techniques et financiers utiles à la réalisation de sa mission.
Nous proposons en outre qu’aient lieu, dès l’entame de la mandature, des réunions de hameaux et de quartiers, pour associer chaque porto-vecchiais désireux de s’informer et de s’investir dans la construction de cet ambitieux projet. »

4)Durant la mandature : UN PROJET DE SCOT ou de PLUI sera proposé aux autres communes du territoire

L’action municipale pourrait être utilement couplée à la réalisation d’un SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale) ou d’un PLUI (Plan Local d’Urbanisme Intercommunal), en vue de structurer notre territoire, de le mailler de façon harmonieuse et équilibrée en termes delogements, d’activités économiques, d’infrastructure et d’équipements publics. L’aménagement de l’espace, à l’instar du développement, ne peut être selon nous pensé à l’échelle d’une seule
commune. Des problématiques essentielles telle que la mobilité, la couverture numérique, lestockage de la ressource hydraulique, la production d’ENR, l’économie circulaire pourraient être intégrées, parmi d’autres, à cette vision d’ensemble. A ce titre, la récente délibération de la Collectivité de Corse, en faveur de l’habitat et du logement (lotissements communaux, soutien
aux primo-accédants, accession à la propriété, …) serait ainsi mise en oeuvre de façon coordonnée.

POUR L’ECONOMIE LOCALE,d’autres propositions ont été détaillées tour à tour par Jean-Christophe Angelini et Michel Giraschi :

LE PORT DE PLAISANCE,

Objet d’une délibération du Conseil Municipal en date de 2003, l’extension du port de plaisance et de pêche devra être concrétisée durant la prochaine mandature. Les projets pharaoniques du passé (180 millions d’euros d’investissement,jusqu’à 40 ans de concession) ont étéabandonnés ou sont restés lettre morte. Nouspouvons donc tendre désormais vers un nouveau
point d’équilibre. Au préalable, les avantages et inconvénients des différentes procédures (régie,concession, Délégation de Service Public) seront clairement exposés aux porto-vecchiais, afin d’aboutir à une vision à la fois consensuelle et opérationnelle de l’infrastructure, tant en termes d’investissement que d’exploitation. Le choix de la concession pourrait selon nous s’articuler, entre autres, autour des exigences suivantes : maintien et développement de la petite plaisance locale,réflexion approfondie sur les structures d’arrière port,mise en oeuvre d’une stratégie de formation aux métiers de la plaisance et du nautisme,incitation des entreprises locales à participer au financement et à la gestion, structuration d’un pôle dédié à la pêche et à sa commercialisation,
liaison permanente avec le coeur de ville.

I N T E R C O M M U N A L I T É E T
S T R A T É G I E T O U R I S T I Q U E
L’intercommunalité est l’espace pertinent pour déployer une stratégie d’attractivité et de rayonnement dans le domaine du tourisme.Moteur de notre économie, celui-ci devras’appuyer sur un réseau d’acteurs plus structuré,et
s’inscrire dans une offre compétitive et moderne. L’articulation avec les infrastructures de transport, l’ouverture d’une réflexion partagée sur la fiscalité, la diversification des activités économiques, qu’elles soient directes ou induites
(agriculture, artisanat, commerce de proximité,productions locales…), la création de structures dédiées au logement des saisonniers contribueront à renforcer l’ensemble de notre microrégion.

ACTUALISATION DE LA PPI ( programmation pluriannuelle de l’investissement)

L’Extrême-Sud, première destination touristiquede l’île, est aujourd’hui dans l’attente d’une dynamique d’investissement public à la hauteur de ses besoins. Infrastructures routières,hydrauliques, numériques, d’assainissement,sanitaires, portuaires et aéroportuaires donneront lieu à un diagnostic exhaustif, puis à une négociation avec les principaux financeurs(Etat et Collectivité de Corse) pour la Programmation Pluriannuelle de l’Investissement votée par la CDC. A ce sujet, le programme appelé à prendre la suite du PEI fera l’objet d’une particulière attention, et même d’une stratégie d’anticipation, à l’instar des fonds européens,
notoirement sous-utilisés dans notre territoire.

CONFERENCE LOCALE DE L’INVESTISSEMENT

Nous organiserons une Conférence de l’Investissement Local aux fins d’harmoniser, dans l’espace et dans le temps, les projets des différents acteurs publics (CDC, Etat, Chambre de Commerce et d’Industrie) et privés, lorsqu’il s’agit d’initiatives majeures et structurantes pour lacommune.

CROISSANCE DE L’AEROPORT DE FIGARI

Nous initierons une expertise sur le devenir de l’aéroport de Figari, en proposant d’associer laCommunauté de Communes du Sud Corse à son exploitation, dans le cadre du renouvellement de la concession en 2021

FORMATION DES HOMMES

Le développement de l’alternance, de l’apprentissage, d’une offre de formation
professionnelle adaptée aux besoins de nos entreprises et du territoire sera une claire priorité.
Bien que ne relevant pas d’une compétence strictement communale, cette exigence se déclinera en associant l’ensemble des opérateurs autour d’objectifs partagés et clairement phasés.
L’inclusion sociale, le combat contre le chômage et la précarité, pivots de notre mandature,s’inscriront dans ce vaste élan, pour casser la dynamique de l’échec et offrir une perspective d’épanouissement de chacun.

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: