Breaking News

Les réactions se multiplient après l’incendie d’un hangar dans le Valincu #Corse

(Unità Naziunale Publié le 16 novembre 2019) Environ 300 personnes se sont rassemblées à Propriano ce samedi 16 novembre. Elles manifestent leur soutien à la famille Tomasi dont le hangar agricole, contenant 3.000 ballots de foin, a été incendié mercredi dernier.

(FR3Corse)


(Unità Naziunale Publié le 14 novembre 2019) Un hangar abritant de la paille a été entièrement détruit par le feu, mercredi soir, à Olmeto.

Le bâtiment appartenait aux parents de Marie-Paule Tomasi-Mondoloni, militante de FEMU A CORSICA, membre du comité « A maffia no, A Vita Iè » et du collectif VALINCU LINDU.

Alors que le parquet reste prudent quant au mobile, le président de l’Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni, évoque un « incendie criminel ».

Selon le procureur de la République d’Ajaccio, le hangar appartient à la famille de Marie-Paule Tomasi, membre et porte-parole du collectif Valincu Lindu. Opposés au projet de Viggianello 2, les membres du groupe bloquent depuis plusieurs jours le site du centre de stockage et d’enfouissement.

Un rassemblement de soutien à la famille Tomasi est organisé samedi à 15 heures à l’endroit où se déroulent les actions du collectif Valincu Lindu.


La nuit dernière, les hommes de l’ombre ont incendié le hangar agricole des parents de Marie-Paule Mondoloni-Tomasi. Si les motivations ne sont pas encore explicites, la cible est évidente. La Direction Collégiale d’U Levante apporte son soutien le plus total à notre amie, à sa famille, soutien indéfectible de tous nos combats pour cette Terre.



Gilles Simeoni, Président du Conseil Executif : « Soutien fraternel à Marie Paule Tomasi-Mondoloni et sa famille après la destruction par incendie d’un hangar agricole leur appartenant. »

Jean-Guy Talamoni, Président de l’Assemblée de Corse : « Sustegnu à Marie-Paule Mondoloni-Tomasi, purtavoce di u cullettivu Valincu lindu, è à a so famiglia, culpita da un incendiu criminale »

Corsica Libera Valincu-Sartinesu : « Torna una volta, sò stati culpiti agricultori da malfati! Purtemu un sustegnu maiò à a famidda Mondoloni, saremi sempri à fiancu à l’agricultori! »


Vincent Carlotti, co-fondateur du comité antimafia, a quant à lui dénoncé « un nouvel attentat, aussi lâche que les précédents » contre la famille « d’une des adhérentes » du comité. Léo Battesti, l’autre co-fondateur du collectif, a de son côté mis en cause une « pression mafieuse ».


Jean-Félix Acquaviva a assuré Marie-Paule Tomasi de son « soutien total et fraternel face aux tentatives de pression », dans un message sur Twitter.


Mossa Paisana : Eccu a Corsica d’oghje,
Les résistants sont assassinés au petit matin, les lanceurs d’alerte et défenseurs de l’environnement sont touchés dans leurs biens ou menacés de mort, les animaux sont brûlés vifs, les travailleurs courbent l’échine pour ne pas perdre leur maigre pitance.
S’attaquer à Jean Simon Mondoloni et à sa famille c’est s’attaquer à ceux qui n’ont pas abdiqué et qui résistent encore au projet funeste des salauds qui rêvent de mettre la corse en coupe réglée pour pouvoir se gaver d’argent public ou non en instaurant un régime de terreur.
Mais s’attaquer à la famille Mondoloni pour la faire taire c’est bien mal connaître le degré d’engagement de ces corses travailleurs et honnêtes, défenseurs infatigables d’une terre, d’une culture, d’une identité.
A Mossa Paisana est aux cotés de Jean Simon et tous les siens et nous ne baisserons pas la tête devant les voyous, ces ennemis de la Corse. leurs actions sont des actes de haute trahison. Ils sont les complices d’un système qui les utilise sans vergogne pour museler un peuple qui aspire à la paix et à la liberté. Ils sont les chiens de garde d’un système qui asservit les individus, les petits, les sans grades au service des insatiables spéculateurs ou trafiquants en tout genre qui ne reculent devant rien pour accroître éternellement leurs profits et faire fructifier leur argent sale et puant.
A Mossa Paisana est consciente que la multiplication des communiqués ne pourra rien face à cette mafia aux multiples tentacules. Seul un sursaut collectif sera en mesure de contrer cette stratégie mortifère, d’ou qu’elle vienne.Le peuple corse n’a d’autres choix, il se résigne ou il combat.
A Mossa Paisana assure à son adhérent et ami Jean Simon ainsi qu’à sa famille de son soutien indéfectible face à cette ignominie et se tient aux cotés de la famille Mondoloni qui restera debout et fière malgré la lâcheté crasse des voyous sans honneur.
A Mossa Paisana appelle à la vigilance face à la multiplication des agressions envers notre peuple et ne peut que s’interroger quant à ces tentatives de déstabilisation.


Ghjuventù Naziunalista : Hier la préfète a autorisé #Vighjaneddu 2, pour une durée de 10 ans. Décision irresponsable mais éminemment politique. Celle de mettre en échec le plan déchets de la CdC tout en prenant le risque de mettre entre les mains des privés la gestion de nos déchets.

La même soirée, un incendie criminel a ravagé le hangar agricole appartenant à la famille de Marie Paule Tomasi, membre du collectif Valincu Lindu, à laquelle nous apportons tout notre soutien. Ces tentatives de pression sont intolérables !



Appel au rassemblement à Vigianellu samedi à 15h et annonce de réunions
« Cullettivu Maffia No’ a vità Iè » apporte son soutien à son adhérente, Marie-Paule Tomasi, dont la famille vient d’être victime de la destruction d’un hangar agricole

Le Collectif souhaite que toute la lumière soit faite par les autorités et s’associe au rassemblement de soutien organisé à Vigianellu ce samedi 16 novembre à 15h par le collectif Vigganellu Lindu. Nous serons toujours aux cotés des victimes de ce type de pression.

Notre collectif, dans un contexte de plus en plus lourd et opaque, a décidé d’amplifier sa démarche. La parole libérée constituant le plus solide des remparts face à l’emprise mafieuse, priorité sera donc donnée à l’organisation de réunions débats pour que des centaines de citoyens s’enrichissent mutuellement par le débat et fassent des propositions concrètes.

Après le grand succès de celles de Bastia et Calvi, la prochaine aura lieu à Sta Lucia di Portivechju le 22 novembre. D’autres seront programmées les semaines suivantes à Prupia, Ghisunaccia, Linguizetta et Aiacciu.

D’autre part, le colloque sur la mafia du 8 décembre à l’Università di Corti bénéficiera de la participation d’experts internationaux et de victimes de la pression mafieuse.



Via Campagnola apporte son soutien à Marie-Paule Mondoloni-Tomasi, nouvelle victime d’une énième exaction lâche et facile à l’image de ce qui se développe en Corse.
Mais à quoi servira cette longue et incessante litanie de communiqués de soutien si les coupables ne sont pas traqués, démasqués et traduits devant la justice par les services de l’état ? Le temps de l’impunité totale dont certains semblent bénéficier doit finir !


U Partitu di a Nazione Corsa apporte son soutien le plus total à la famille Mondoloni, dont l’outil de travail a été détruit ces dernières heures par un incendie. La répétition de tels actes, dans un contexte particulièrement tendu, doit conduire chacun d’entre nous à la vigilance et à l’esprit de responsabilité.

Nous voulons redire notre amitié à Marie-Paule, militante nationaliste, ainsi qu’à Jean-Simon, exploitant agricole reconnu, à leur famille et à tous ceux aujourd’hui affectés.



Core In Fronte dénonce la destruction d’un hangar agricole, à Ulmetu, appartenant à Jean-Simon Mondoloni. Le climat délétère qui s’est installé, en Corse, est propice aux coups bas, pressions ou manipulations. Ces pratiques doivent cesser.

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: