Breaking News

#Corse Soutien aux dirigeants catalans @CatalunyaCorsic @CorsicaCatal #LlibertatPresosPolítics #llibertatpresospoliticsiexiliats #Catalonia @joseprull ‏@quimforn @jordialapreso & @jorditurull

(Unità Naziunale Publié le 14 octobre 2019) Le soutien du Président de l’Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni :

Sulidarità fraterna incù i cundannati di Catalogna. Vergogna à Madrid è à i stati auropeani chì lascianu fà. À chì tene, à chì scurteca, a colpa hè a listessa.

9 des 12 indépendantistes catalans ont été condamnés par la cour suprême espagnole à des peines allant de 9 à 13 ans de prison, ce lundi 14 octobre, pour leur rôle dans la tentative de sécession de la Catalogne en 2017.

L’ancien numéro un du parti Gauche républicaine de Catalogne, Oriol Junqueras, a été condamné à la peine la plus lourde soit 13 ans de prison. Il était considéré comme le principal accusé en l’absence de l’ancien président catalan Carles Puigdemont, qui a fui en Belgique.

Ce dernier a réagi sur les réseaux sociaux. « 100 ans de prison en tout. Une aberration. Maintenant plus que jamais, à vos côtés et à ceux de vos familles. Il est temps de réagir comme jamais auparavant. Pour l’avenir de nos fils et de nos filles. Pour la démocratie. Pour l’Europe. Pour la Catalogne », a-t-il écrit sur Twitter.



Le soutien du Président de l’Exécutif, Gilles Simeoni :

Cent ans de prison infligés au total aux prisonniers politiques catalans. Cent ans de honte, surtout, pour l’Espagne, pour avoir organisé cette parodie de procès, et pour l’UE, de l’avoir cautionnée par son silence. Sulidarità è libertà !


Le Soutien du Parti FEMU A CORSICA : 

La sentence des prisonniers politiques catalans est une honte ! Les peines allant de 9 à 13 ans pour l’organisation d’un référendum sont scandaleuses. Femu a Corsica dénonce une atteinte grave à la démocratie !

 


Le Soutien de l’Associu Sulidarità la veille du verdict : 

Surella di Catalogna !

Demain lundi 14 octobre sera rendu le verdict du procès des dirigeants indépendantistes catalans  » coupables » d’avoir donné la parole à leur peuple et mis en oeuvre une démarche d’émancipation nationale démocratique.
La répression féroce perpétrée par l’état espagnol a été soutenue officiellement par l’état français et plus insidieusement, par l’UE.

En ces moments historiques mais difficiles, Sulidarità manifeste de nouveau son soutien fraternel aux patriotes catalans persécutés et se tiendra toujours à leur côté quel qu’en soit le verdict.

In Catalunya soffia u ventu di a storia è sapemu tutti ch’un ghjornu sciapperà a catena !

Le jour du verdict : 

Sulidarità incù i patriotti catalani ! Libertà per i « presos politics » ! Ce lundi 14 octobre a été rendu un verdict inique du procès des dirigeants indépendantistes catalans  » coupables » d’avoir donné la parole à leur peuple et mis en oeuvre une démarche d’émancipation nationale démocratique. Ces militants sont poursuivis par l’état espagnol pour leur responsabilité dans l’organisation du référendum d’autodétermination de la Catalogne, qui avait abouti à la proclamation d’une République Catalane indépendante. Ils ont été condamnés à un total de plus d’une centaine d’années de prison pour « sédition ». Le processus démocratique et populaire alors engagé a fait l’objet d’une répression féroce d’un état espagnol aux abois, soutenu par le gouvernement français, pourtant toujours prompt à donner des leçons de démocratie, et l’Union Européenne. En ces moments historiques, mais difficiles, Sulidarità apporte tous son soutien à nos frères de lutte catalans, dans la certitude que l’Europe des peuples libres émergera de nos luttes communes ! Se noi tiremu tutti’inseme, a catena sciapperrà ! VISCA CATALUNYA LLIURE!!!


Le Soutien de CORE IN FRONTE :

CoreInFronte apporte son soutien aux 9 dirigeants catalans – Oriol Junqueras, Raül Romeva i Rueda, Jordi Turull, Dolors Bassa, Carme Forcadell, Joaquim Forn, Josep Rull Andreu, Jordi Cuixart, Jordi Sanchez – qui viennent d’être condamnés, par la Cour Suprême d’#Espagne, à des peines de 9 à 13 ans de prison pour avoir organisé un referendum d’indépendance, en #Catalogne, le 1er octobre 2017.

Un procès politique, avec de telles peines de prison, dans un pays dit démocratique en Europe est inconcevable.


Le soutien du PNC

U PARTITU DI A NAZIONE CORSA CUMMUNICHEGHJA:

Procès des prisonniers politiques catalans : jusqu’à 13 ans de prison, une honte sans nom!Ce matin, la « justice espagnole » a rendu son verdict contre les prisonniers politiques catalans et il est proprement scandaleux et honteux.
Avec 9 à 13 ans de prison, la plus grande sentence étant pour notre ami Oriol Junqueras, l’ancien Vice-président du gouvernement catalan, la « justice » espagnole est désormais officiellement une justice politique. Elle ne répare pas elle brise; elle ne juge pas elle se venge! Honte à elle et à l’Espagne désormais coupable d’un procès politique sans précédent dans l’histoire politique contemporaine.
Dans le silence assourdissant de l’Union Européenne et des états membres, ce matin l’Espagne s’est autorisée à juger la démocratie et à empoisonner des élus du peuple. C’est tout simplement inacceptable!
C’est pourquoi U Partitu di a Nazione Corsa condamne, avec la plus grande fermeté, cette décision politique de la « justice espagnole » qui vient de démontrer qu’elle n’est que le bras armé de l’anti-catalisme espagnol.
Le PNC exprime aussi sa totale solidarité avec les prisonniers politiques et le peuple catalan qui luttent chaque jour pour que la démocratie, la paix et le dialogue l’emporte en Catalogne.
Néanmoins quoi que décide Madrid, le peuple catalan, tout comme le peuple kurde, le peuple kanak, le peuple corse, ou n’importe quel autre peuple au monde, est libre de choisir son avenir et est maitre de son destin car on n’emprisonne pas la démocratie ni le droit à l’autodétermination!

Evviva a Catalunia, evviva a libertà, evviva l’autodeterminazione!


Le soutien de Corsica Libera

Nous pouvions le craindre, les condamnations ont été prononcées par le tribunal supremo à Madrid. Des peines lourdes allant de neuf à treize années viennent sanctionner les acteurs d’un processus d’autodétermination alors même que celui-ci a été traduit positivement dans les urnes par le peuple catalan et de façon non-violente.

Pour les observateurs, dont nous faisions partie ce 1er octobre, la violence est venue unilatéralement des forces de répression envoyées par le pouvoir central espagnol.
Ces années de prison ont été validées sous le chef d’inculpation de sédition.
La dernière véritable sédition qui a eu lieu sur les terres ibériques, c’est celle fomentée par le Général Franco et les forces fascistes pour mettre à bas la jeune République espagnole et établir pendant des lustres un régime totalitaire.

Aujourd’hui avec la complicité de l’Etat français et la complaisance de l’Europe, le gouvernement espagnol renoue avec des méthodes héritées de ces forces obscures.
Ne nous y trompons pas, l’activation de tribunaux d’exception et le recours systématique à la violence d’Etat pour réprimer les volontés d’émancipation des peuples est un signe fort de la future dérive totalitaire de cette Europe des Etats qui s’oppose avec virulence à l’Europe des peuples.

Corsica Libera dénonce ce procès inique et apporte son soutien total au peuple catalan. Nous
participerons à toute initiative permettant d’exprimer notre solidarité aux prisonniers politiques
catalans.

Visca Catalunya lliure !
Evviva Corsica Libera !


 

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: