Breaking News

Demande de rapprochement en #Corse de la @LDHCorsica et @LOraDiURitornu pour Alain Ferrandi et Pierre Alessandri après 21 ans d’éxil carcéral

(Unità Naziunale Publié le 30 octobre 2019) Ce mercredi 30 octobre, le tribunal d’application des peines antiterroriste de Paris a fait droit à la demande de remise en liberté surveillée de Pierre Alessandri.

Celle-ci prévoit une période transitoire avec un emploi en Haute-Corse et une réintégration de la prison de Borgo en soirée.

(FR3Corse)

Le parquet a immédiatement fait appel devant la juridiction antiterroriste qui a deux mois pour se prononcer. Cet appel est suspensif et maintient donc Pierre Alessandri en détention à Poissy.



(Unità Naziunale Publié le 15 octobre 2019) Dans la suite des mobilisations initiées par l’Ora di u Ritornu et la ligue des droits de l’Homme de Corse pour le rapprochement d’Alain Ferrandi et Pierre Alessandri dans une prison en Corse après 21 ans d’incarcération sur le continent, une conférence de presse est organisée au siège national de la ligue des droits de l’Homme, 138 rue Marcadet Paris 75018, mardi 15 octobre 2019 à 11 heures.

Un texte demandant le rapprochement des deux hommes co-signés par les deux sénateurs de Corse, Joseph Castelli et Jean-Jacques Panunzi et par les quatre députés de Corse, Jean-Félix Acquaviva, Michel Castellani, Paul-André Colombani et Jean-Jacques Ferrara sera rendu public en présence des six parlementaires, de Malik Salemkour, président de la ligue des droits de l’Homme, d’André Paccou délégué de Corse de la LDH et de Thierry Casanova représentant l’’Ora di u ritornu. »


Les six parlementaires ce mardi 15 octobre à Paris au sein des locaux de la Ligue des droits de l’Homme. En association avec la LDH corse et l’Ora di u ritornu, ils ont signé une lettre demandant le rapprochement carcéral d’Alain Ferrandi et Pierre Alessandri. Ils ont signé une lettre en association avec la Ligue des droits de l’Homme et l’Ora di u ritornu pour le rapprochement carcéral d’Alain Ferrandi et Pierre Alessandri, condamnés pour l’assassinat du préfet Claude Erignac en 1998. Le document sera envoyé à la garde des Sceaux, au Premier ministre et au président de la République.

  • Joseph Castelli, sénateur de la Haute Corse,
  • Jean-Jacques Panunzi, sénateur de la Corse du Sud,
  • Michel Castellani, député de la 1ère circonscription de la Haute Corse,
  • Jean-Félix Acquaviva, député de la 2ème circonscription de la Haute Corse,
  • Jean-Jacques Ferrara, député de la 1ère circonscription de la Corse du Sud,
  • Paul-André Colombani, député de la 2ème circonscription de la Corse du Sud
  • Thierry Casanova, représentant de l’association « L’ora di u riturnu »
  • Malik Salemkour, président de la Ligue des droits de l’Homme
  • André Paccou, délégué de la LDH Corsica.

Alain Ferrandi et Pierre Alessandri sont incarcérés à la prison de Poissy.


Soutien Aiutu Paisanu

AiutuPaisanu renouvelle son soutien à #PierreAlessandri et #AlainFerrandi.
Incarcérés depuis mai 1999, conditionnables depuis 2017, il est anormal qu’ils soient encore considérés comme des Détenus Particulièrement Surveillés (DPS).
Pour des raisons de « sécurité » ce statut les empêche notamment d’être rapprochés à Borgu, prison dans laquelle, pourtant, il y aurait, selon nos informations, près de 10 profils de droit commun fichés S pour des suspicions de radicalisme islamiste. Cela est ubuesque.
Cette situation faite à Pierre Alessandri et Alain Ferrandi est inacceptable et uniquement guidée par la vengeance d’Etat.
Hè ghjunta L’ora di u ritornu!


Soutien Core in Fronte

U mantinimentu di u statutu di DPS pè Petru Alessandri è Alanu Ferrandi vene di a sola vulintà pulitica di u Statu francese è di a so logica di vindetta.
A Francia deve rispettà e so legge è i diritti di i patriotti corsi incarcerati. A ripressione ùn hè una soluzione à u prublema naziunale corsu.
LIBERTÀ PÈ TUTTI I PATRIOTTI!



Soutien Sulidarità

Soutien de Femu a Corsica

Ghjè l’ora di u ritornu !
L’ensemble des parlementaires corses cosignent une déclaration demandant l’application du Droit à l’endroit des prisonniers politiques #AlainFerrandi et #PierreAlessandri Une résolution de l’Assemblée de Corse adoptée par l’ensemble des groupes politiques, demandait déjà cette application et le retour des prisonniers. En y ajoutant aujourd’hui, les députés et les sénateurs, cette demande est désormais portée par l’ensemble de la représentation politique insulaire.
Le droit est le même pour tous ! STOP A LA VENGEANCE D’ETAT.



 

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: