Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale Publié le 10 Octobre 2019) I Francesi piglianu a so concia in U Borgu.

En octobre 1768, Pascal Paoli entreprit de reprendre U Borgu (Borgo) où les Français, en attente de renforts s’étaient retranchés.

Pour la France, cette défaite est un affront inconcevable. Sur le champ de bataille, des centaines de soldats du roi trouvent la mort. Le colonel de Rouergue, lui-même, est tué. Cinq cents soldats sont en outre capturés par les Nationaux, dont le colonel de Ludre lui-même, contraint de rendre son épée aux assiégeants, le 10 octobre 1768 au matin. C’est l’humiliation.



En quelques dates et liens : 

Le 6 octobre 1768, 4000 nationaux commandés par Giacumu Petru Abbatucci (lieutenant-général  de l’armée du Pomonti, un homme brillant, tout d’abord hostile à Paoli avant d’être séduit), Gaffori et Grimaldi attaquent Borgo et s’emparent du seul point d’eau potable, rendant très inconfortable la position tenue par de Ludre.(ici)

Le 9 octobre 1768, Chauvelin avec 1400 fantassins et deux escadrons de légion se porte au secours des assiégés alors que Grandmaison tente une diversion sur Murato (où Paoli a établi l’Hôtel des monnaies) mais il est défait (Marbeuf y est blessé) et le repli français vers Bastia est ordonné dans la nuit.

Le matin du 10 octobre, le colonel de Ludre, neveu de Choiseul, capitule. Il remet son épée entre les mains de Pascal Paoli qui lui rend aussitôt. La garnison française de Borgo capitule, laissant aux Nationaux de nombreux mousquets et trois canons.



 

#Corse #BORGU «L’honneur de la Patrie et la Liberté publique requièrent aujourd’hui votre courage. L’Europe entière nous regarde.»

 

 

Produit CORSU E RIBELLU