X

L’avant-saison touristique n’a, semble-t-il, pas commencé sous les meilleurs auspices. Petite fréquentation en avril, peu de dépenses, même si l’arrivée du mois de mai et le retour du beau temps paraissent apporter de la vitalité au secteur. « Nous avons enregistré une baisse de fréquentation de l’ordre de 25 à 30 % par rapport au mois d’avril 2010, ce qui est important. Cette baisse est due à différents facteurs, notamment la date de Pâques, tardive, qui a pénalisé les socioprofessionnels », explique Jean-Félix Acquaviva.

Et voilà relancé le débat sur les outils à mettre en place pour prolonger, en amont comme en aval, la saison touristique à l’échelle de l’île bien entendu, mais aussi à l’échelle du Centre Corse. « L’offre de printemps peut largement se baser sur la culture, le patrimoine ou le sport, ce qui suppose un maillage fort et des interactions nombreuses et pertinentes entre les acteurs touristiques. Pour autant, sans une stratégie plus incisive, il me paraît difficile d’améliorer les résultats d’avant-saison. La même réflexion peut se conduire pour l’automne, même si la problématique est un peu différente »

source et suite de l’article : http://www.corsematin.com/article/corte/jean-felix-acquaviva-corte-doit-jouer-toutes-ses-cartes

 

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)