X

Le Mouvement Ecologiste indépendant pour la Corse, par la voix de son secrétaire général Jean François BACCARELLI, exige l’enfouissement de la ligne Haute Tension de Sainte Lucie de Tallano et de celle de Furiani – Biguglia – Borgo – Lucciana.

Outre le désastre écologique que représenterait l’implantation de pylônes Haute Tension sur les communes précitées, nous tenons à dénoncer en plus du problème environnemental, un certain nombre de nuisances et non des moindres :

– Sur le continent, sur les 14 000 kilomètres qu’occupe le réseau, 200 000 personnes vivent à moins de 100 mètres d’une ligne HT, on constate des dysfonctionnements sur les appareils électriques et électroniques deux fois plus importants chez les riverains exposés.

– Les animaux ne sont pas en reste. En Ile et Vilaine, un éleveur de porcs constate une importante mortalité de porcelets et plus en plus des problèmes de stérilité chez les truies. Je vous laisse imaginer les conséquences que cela pourrait avoir sur nos animaux de compagnie.

– En cas d’incendie, ce qui n’est pas rare dans le secteur, ces pylônes de 40 mètres de haut représenteraient un danger évident pour la sécurité des pilotes et empêcheraient les canadairs et les hélicoptères d’intervenir pour assurer la sécurité de personnes et des biens ainsi que de notre environnement.

– Mais la plus grave des nuisances concerne la santé des personnes vivant à proximité des ces installations : troubles du sommeil, de la mémoire, de l’audition, mais aussi des maux de tête, de l’irritabilité et des états dépressifs significativement plus fréquents. Des maladies graves ayant fait l’objet de traitements lourds (leucémies, cancers du sein et de la thyroïde) sont détectés en plus grand nombre chez les riverains exposés.

D’après Gérard DRAPER, Directeur de recherches à l’université d’OXFORD : « Chez les enfants, on constate que le risque de leucémie est plus élevé (69 %) que la moyenne si l’on se trouve à moins de 200 mètres d’une ligne THT. Il reste de 23 % pour ceux qui sont entre 200 et 600 mètres des lignes THT. Cela a été prouvé en 2001 sur 60 000 enfants britanniques.

Face à ce problème environnemental et de santé publique grave, nous exigeons de la direction d’EDF, l’abandon de ce projet néfaste de ligne aériennes, en faveur d’une ligne enfouie ce qui éviterait de faire prendre des risques graves et inutiles aux populations de SAINTE LUCIE DE TALLANO, LUCCIANA, BORGO, BIGUGLIA et de FURIANI

Jean François BACCARELLI

Secrétaire général du Mouvement Ecologiste Indépendant pour la Corse

http://www.baccarelli.fr/

 

 

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)