Produit CORSU E RIBELLU

X

Monsieur Marc Dufour

Président de la SNCM

Monsieur le Président,

C’est avec regret, que je constate que dans l’entreprise que vous présidez, le droit et la morale sont à géométrie variable.

En effet, sont en ce moment organisées les élections au Conseil de Surveillance de la SNCM, celles-ci sont régies par un protocole d’accords électoral en vigueur, qui s’applique à tous.

Ce document nous enseigne que, chaque organisation syndicale, a pour obligation de déposer en date du 27 Avril 2012, et ce, avant 12h, les listes des candidats, ainsi que leurs professions de foi.

A 11h59, seule Alternance Démocratique, avait répondu à ces obligations, tant en ce qui concerne le dépôt des candidats, que celle de la profession de foi.

A 12h00 et au-delà, constat a été fait par Madame Costier, devant la délégation d’Alternance démocratique, qu’aucune autre organisation syndicale n’a pris le soin de faire parvenir en temps et en heure, les professions de foi.

Par choix ou par défaut, les organisations syndicales n’ont de fait, répondu qu’en partie à la possibilité qu’il leur était donnée, en ne livrant que les listes de candidats.

Nous avons demandé à la représentante des Ressources humaines, de prendre acte de ce fait, et de respecter le protocole d’accords, qui, comme vous le savez, fait force de loi.

Celle-ci, a décidé de passer outre, et nous a informé que malgré les écrits, elle enregistrerait les professions de foi des autres organisations syndicales à posteriori.

Dès lors, nous avons informé par écrit son supérieur, le directeur des ressources humaines monsieur Le Carpentier, pour lui demander de faire respecter le droit en la matière, et d’appliquer le protocole d’accord.

En réponse, Monsieur Le Carpentier m’a personnellement téléphoné, en nous menaçant d’entamer des procédures à l’endroit de notre délégation, pour séquestration.

Ceci apparait être une provocation supplémentaire de la part de la direction en charge des Ressources Humaines. Car comment pourrait-on reprocher à des syndicalistes de vouloir faire respecter le droit, dans une entreprise de service public et dans un état de droit.

Je vous ai laissé un message sur votre boite vocale, vous informant de la situation et en vous demandant d’intervenir, afin que dans cette entreprise vous fassiez respecter les valeurs et le droit.

A l’heure où je tape ce courrier, je n’ai pas eu de réponse de votre part.

Je vous invite Monsieur le Président, à peser de tout votre poids et de toute votre force de conviction, afin que la raison l’emporte et que l’esprit du dialogue social, prennent un jour un sens, dans l’entreprise que vous présidez.

En effet, le dialogue social semble à la SNCM une chimère et ce au regard du nombre de contentieux qui vous opposent aux salariés, de la même manière que du nombre de conciliations devant les affaires maritimes demandé par les marins.

Pour notre part, nous pensons que l’avenir ne peut pas se construire sur le mépris et les antagonismes.

En conclusion, et pour tout ce qui précède, j’ai l’honneur au nom des structures d’Alternance Démocratique, STC,CFDT et CFTC, de déposer un préavis de grève de 24heures reconductible, prenant effet à la date du 17 Mai 2012 à partir de 0Heure, et après les opérations commerciales.

Ce préavis de grève concerne l’ensemble des équipages sur l’ensemble de la flotte de la SNCM, ainsi que l’ensemble des ports de continuité territoriale de Corse, de Marseille et de Toulon et autres destinations.

Les motifs évoqués sont :

– Respect du protocole d’accord préélectoral et de son calendrier tel que défini en avenant pour les élections du conseil de surveillance.

– Arrêt des différentes sanctions à l’endroit des représentants des personnels de la SNCM.

– Instauration d’un véritable dialogue social respectueux du droit des personnes et de ce qu’il représente.

Veuillez croire monsieur le président en mes salutations distinguées.

Annexes : Protocole d’accords préélectoral et avenant.

Courrier au Directeur des Ressources humaines Monsieur Le Carpentier

Pour le STC Pour la CFDT Pour la CFTC

Copie au président de l’exécutif de Corse Paul Giacobbi

Président de l’assemblée de Corse Dominique Bucchini

Président de l’office et des transports Paul Marie Bartoli

Présidents de l’ensemble des groupes

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU