Breaking News

Corse – Conférence de presse du STC-Santé à l’ARS ce lundi matin

Pour défendre votre droit à recevoir des soins, le STC dans son ensemble occupe depuis Mardi 10 mai l’Agence Régionale de Santé. À ce jour le ministère refuse toujours de négocier. Contre la politique du droit à la vie au plus offrant, le STC doit être soutenu. (source). A Manca, Corsica Libera ont d’or-et-déjà apporté leur soutien aux militants du STC en grève depuis le 10 mai.

(Alta frequenza) Des discussions avaient été entamées en début d’après-midi (mercredi) avec le directeur de l’ARS. Mais, selon le STC, ce dernier s’est déclaré non habilité à négocier. Le syndicat demande donc au Ministère de la Santé de mandater quelqu’un autorisé à prendre des décisions. Le STC rappelle, par ailleurs, que l’ensemble de ses sections sont mobilisées dans ce conflit et annonce une intensification du mouvement dans les prochaines heures. Rappelons que depuis hier le STC occupe les locaux de l’ARS pour dénoncer le non-respect d’un protocole d’accord signé en 2009.

Voici le tract distribué qui récapitule cette action sociale :

IL EST ENCORE TEMPS D’AGIR

 

NOUS SOUHAITONS INTERPELLER LA POPULATION SUR L’ETAT CATASTROPHIQUE DE LA SANTE PUBLIQUE ET PLUS PARTICULIEREMENT DE L’HOPITAL D’AJACCIO, MALMENE PAR UNE POLITIQUE DE PRIVATISATION DE L’OFFRE DE SOIN PUBLIQUE. 

La tarification à l’activité, comme l’intitulé l’indique, implique que les financements des établissements de santé sont essentiellement liés à l’activité qu’ils sont en mesure de développer.
Développer l’activité en réduisant massivement les personnels, en fermant des services, en supprimant des lits d’hospitalisation, en ne favorisant pas le maintien de praticiens, comment cela est il possible ?

Bien au contraire, la seule stratégie affichée consiste à résorber le déficit en suppriment massivement 300 postes, alors même que la cour des comptes, dans son rapport précise qu’il serait irréaliste et irréalisable d’aller au delà d’une suppression de 170 postes sur les cinq prochaines années et que parallèlement, il était impératif de développer l’activité.

La réalité aujourd’hui est malheureusement toute autre…
– Une centaine de postes supprimés en six mois !!!
– Fermeture de l’ophtalmologie, la radiologie prend le même chemin, des lits d’hospitalisations en cardiologie ont été supprimés (soit disant pour libérer l’espace nécessaire au développement de la chirurgie ambulatoire… que l’on attend toujours !!!)
– Aucune politique de recrutement de médecin, démontrant si besoin en était que le développement de l’activité ne constitue pas une priorité.

QUEL CHOIX VOUS RESTERA-T-IL TRES BIENTOT ?
LA CARTE BLEUE OU LA CCM !

L’ETAT CENTRAL, SOLLICITE PAR LE STC MI-JANVIER, FAIT LA SOURDE OREILLE, ET NE SEMBLE REAGIR QUE DANS L’URGENCE, COMME CE FUT LE CAS DANS LES DOM.
AFIN DE PERMETTRE A NOTRE POPULATION, EN PARTICULIER LA PLUS DEMUNIE, DE POUVOIR ENCORE DISPOSER DE SOINS DE QUALITE GRATUITS, LE STC UTILISERA TOUT LES MOYENS, Y COMPRIS UN CONFLIT REGIONAL SI NECESSAIRE.

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: