Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – 13 février 2018 – 20h00) A la suite des diverses actions des lycéens et étudiants, Core in Fronte salue le courage et la détermination de la jeunesse militante qui, une fois encore, et en responsabilité, est l’avant-garde du combat du peuple corse pour la reconnaissance et la sauvegarde de ses droits fondamentaux.

Le mépris affiché par l’Etat francais et sa volonté, au travers du discours méprisant et méprisable de son plus haut représentant, de nous imposer le modèle d’un Etat jacobin refermé sur ses principes archaïques n’entame en rien la volonté du peuple corse, au premier rang duquel la jeunesse, à inventer la Corse de demain.

Si nous nous associons sans réserve à leur légitime colère et à leur volonté sans faille à construire la Nation Corse de demain, nous ne pouvons qu’être inquiets quant au modèle d’action choisi et à ses conséquences. En effet, sur le chemin de l’émancipation, le Mouvement National aura besoin de toutes ses forces vives car, nous l’avons compris, le chemin est encore long avant que la France n’entre dans la modernité de l’Europe des peuples.

Nous nous adressons donc à vous, jeunesse militante corse, afin, d’une part, de vous préserver des conséquences dramatiques sur votre santé que peut avoir une grève de la faim, mais aussi pour vous dire que nous avons et aurons besoin de votre détermination, de votre courage et de votre capacité de réflexion aujourd’hui et demain.

La France doit s’engager résolument dans la voie d’une solution politique au problème national corse sans aucun préalable et aucune « lignes rouges ». En effet, aucun conflit dans le monde n’a été résolu sans que soit traitée la question des prisonniers politiques pour lesquels nous demandons la libération. Un statut d’autonomie avec un pouvoir législatif de plein droit doit être dévolu à la Corse dès la fin du quinquennat Macron, en 2022.

La cooficialité de la langue corse doit y trouver également sa place, garantissant ainsi sa préservation et ses moyens de transmission. De même, une citoyenneté corse, avec possibilité d’achat d’un bien après 10 ans de résidence, doit être mise en place car c’est le seul frein crédible aux appétits spéculatifs et mafieux de ceux qui aujourd’hui, sous couvert d’adaptation de la loi littoral veulent brader notre terre au plus offrant.
Enfin, à échéance de 2032, un référendum sur l’autodétermination devra être organisé.

En attendant, Core In Fronte appelle, d’ores et déjà, l’ensemble du peuple corse à faire valoir son droit à l’organisation, en créant son propre modèle de société.

La construction de la Nation commence dès aujourd’hui!

Da Per Noi!

CORE IN FRONTE
13 février 2018