Produits RIBELLI
X

Monsieur le Président de l’Exécutif,

Madame la Conseillère en charge de l’Energie,

Vendredi 13 avril dernier, dans son discours de campagne au Palais des Congrès d’Ajaccio, le Président sortant annonçait devant ses soutiens de « La France debout », l’utilisation du fuel léger comme combustible transitoire avant l’arrivée du Gaz Naturel Liquéfié ainsi que l’affectation de 500 millions d’euros pour sécuriser l’approvisionnement énergétique de la Corse.

Sachant que la mise en oeuvre de ce projet ne peut être entérinée sans certaines modifications préalables au niveau :

1- de la Programmation Pluriannuelle des Investissements de production d’électricité 2009 -2020 en vigueur, dont le rapport de présentation au parlement a précisé le fonctionnement au fioul lourd et qui prévoit la possibilité de conversion des moteurs au gaz si le GALSI est réalisé, et, que la Corse y est raccordée. Cyrénée, le projet terrestre de GRT Gaz, n’est pas mentionné dans la PPI de 2009, et la possibilité d’une alimentation au gaz naturel liquéfie acheminé par méthaniers n’y est pas évoquée.

2- de la Programmation Pluriannuelle des Investissements dans le secteur du gaz période 2009-2020, qui n’a pas intégré la possibilité de réalisation d’un projet type Cyrénée de GRT Gaz en vue de l’alimentation des centrales de Corse au gaz naturel liquéfié.

3- de l’arrêté préfectoral d’autorisation d’exploitation de la centrale de Lucciana, signé le 14 septembre 2010 par le Préfet NEVACHE, qui impose l’alimentation des moteurs au fuel lourd. Une nouvelle procédure d’autorisation d’exploitation d’une installation classée pour la protection de l’Environnement (délai incompressible 18 mois) ICPE, doit être déposée en vue d’obtenir l’autorisation d’exploitation de la centrale de Lucciana avec le fioul léger pour combustible principal compatible avec la date de mise en service de la future centrale en 2013.

4- de la déclaration du Programme d’Intérêt Général qui inscrit l’implantation de la centrale au Gaz en Corse du Sud sans intégrer pourtant, la nécessité de son raccordement à un réseau d’alimentation en gaz naturel, ou en gaz naturel liquéfié.

5- de la commande des moteurs inchangée depuis octobre 2008 : je ne pense pas important de le préciser dans la question, je le garderai pour le débat éventuel. Le groupe FEMU A CORSICA ainsi que toutes les associations et personnes qui militent pour le développement d’une production électrique moins polluante, ne doutant pas de votre intérêt à une telle annonce, vous interrogent pour avoir confirmation de la démarche engagée. Si la réponse allait dans le sens que les corses souhaitent, êtes-vous aujourd’hui en mesure de nous communiquer les procédures entamées à chacun des niveaux ainsi que le calendrier de réalisation. Dans le cas contraire, comprenez Monsieur le Président, Madame la Conseillère Exécutive, que notre inquiétude puisse être à son comble, qu’elle nous contraigne une fois de plus à une mobilisation sans relâche et qu’à partir d’ici, dans cet hémicycle, nous puissions réagir ensemble. Le temps presse, les moteurs sont en cours de livraison et nous ne voudrions pas, un jour ou l’autre nous trouver au pied du mur.

Je vous remercie.

Assemblée de Corse

Nadine Nivaggioni, Femu a Corsica

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produits Ribellu