Produits RIBELLI
X

Ce que je retiens de ce premier tour des élections présidentielles, c’est l’expression d’une réelle volonté de changement de politique pour une société plus forte et plus solidaire. A Ajaccio, comme dans le reste de la Corse, nous retrouvons les grandes tendances nationales. 
Je note, pour ma part deux points :

–      La poussée indéniable de la gauche, en nette progression par rapport à 2007. Je salue cette importante mobilisation démocratique qui consacre la formidable dynamique de la gauche.  Fortes et rassemblées, l’ensemble des forces de Gauche progressent de plus de 4 points par rapport au scrutin de 2007 et M. HOLLANDE peut compter sur une réserve de près de 3.000 voix à Ajaccio. En cela, les résultats de dimanche apportent la démonstration que les forces de gauche symbolisent pour les électeurs un véritable espoir pour une voie enfin ouverte vers le changement, le progrès et la justice sociale.

–      L’émergence d’un vote contestataire. Je crois que chaque élection a sa vérité. Aussi, concernant certains scores réalisés en Corse comme sur le Continent, il n’y a pas  une seule vérité mais un ensemble de facteurs à analyser avec mesure et prudence. Pour s’en tenir à Ajaccio, je relève que c’est dans les bureaux où la mobilisation aura été la moins forte que cette forme d’expression politique aura été la plus sensible.

Un choix de société pour plus de justice sociale
Les électeurs, en se mobilisant très fortement, ont bien mesuré que l’enjeu du scrutin est avant tout celui d’un choix de société pour un changement d’orientation politique, économique et sociale. Plus que jamais, il nous faut relever les défis d’une société nouvelle qui soit celle du respect, de la dignité et de la tolérance. Nous allons donc continuer à nous mobiliser pour que la dynamique du premier tour soit amplifiée et pour redonner du sens au mot espérance. Nous allons rassembler de plus en plus d’Ajacciennes et d’Ajacciens autour des valeurs de progrès social, de respect, de solidarité et de confiance en notre jeunesse et en l’avenir.

Changer la donne 
Il nous faut, par-dessus tout, faut renouer les fils du dialogue intergénérationnel pour bâtir avec les jeunes la confiance qui éveillera au plus profond de leur conscience le reflet de leurs aspirations et de la place qu’ils doivent occuper dans la société. Tout cela est indispensable pour lutter contre la méfiance de l’autre et pour favoriser l’harmonie et l’espoir.

En effet, la jeunesse ne doit plus être l’âge où se creusent et où se figent les inégalités. Il est donc grand temps de changer la donne pour la jeunesse, de croire en elle, de valoriser ses capacités et sa force d’innovation. Nous avons confiance en elle. La jeunesse est en effet l’atout majeur de la Corse. Ce sera un défi important pour les responsables politiques et ce doit être la future priorité de leurs actions.

Enfin, le changement est à portée de main, alors continuons à nous mobiliser pour qu’il soit réalité le soir du 6 mai !

Blog Simon Renucci

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produits Ribellu