Produits RIBELLI
X

Le paysan de Vico devait se rendre en Palestine avec une mission internationale pour reconstruire une école. Il a finalement passé quatre jours en cellule à Tel-Aviv avant d’être expulsé du pays.

On nous a traités comme des terroristes ! »Jean-Yves Torre n’en revient toujours pas. Le militant pacifiste a été incarcéré quatre jours dans la plus grande prison de Tel-Aviv avant d’être expulsé du pays. Son crime ? Il faisait partie d’une mission internationale pour la Palestine avec 1 500 personnes venues du monde entier. « Nous devions aider à la reconstruction d’une école détruite par un bombardement israélien à Bethléem, développe le paysan de Vico. Mais nous n’avons pas eu le temps de poser la moindre pierre. »Ni même d’entrer dans le pays.

Dès le départ à l’aéroport de Nice, le voyage s’annonçait mouvementé. « De nombreux militants ont été interdits de prendre l’avion pour Tel-Aviv par les autorités françaises. Mais nous avons réussi à passer entre les mailles du filet », explique-t-il.

« Fouillé et interrogé par le Mossad »

C’était oublier le comité d’accueil musclé en terre israélienne.

Source et suite de l’article

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produits Ribellu