Produits RIBELLI
X

Les raisons sont multiples et variées même si l’ampleur du vote de l’extrême droite reste surprenante Une analyse brute des résultats laisse supposer qu’une partie de l’électorat nationaliste a voté FN.

La Corse se lepénise. Difficile pour les observateurs politiques que nous sommes de ne pas faire ce constat à la lumière des résultats du premier tour de la présidentielle. Affirmer pour autant que le développement du Front National sur le territoire insulaire est « durable » serait aller un peu vite en besogne.

Au mois de juin, à la faveur des élections législatives, il y a gros à parier qu’une bonne part du soufflé frontiste sera retombée.

En attendant, il y a un phénomène Le Pen à analyser le plus objectivement possible.

Il n’y a pas qu’une seule vérité, mais plutôt la conjonction de plusieurs facteurs qui peuvent expliquer cette flambée prévisible mais pas dans des proportions aussi spectaculaires.

Volonté de contrarier « l’établissement »

Qui a voté Marine Le Pen dimanche ?

Source et suite de l’article

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produits Ribellu