Produit CORSU E RIBELLU

X

Le député de Corse-du-Sud Camille de Rocca Serrra donne son sentiment sur la question du rapprochement.

Qu’attendez-vous de cette nouvelle visite ministérielle ?
Nous attendons des réponses. C’est-à-dire la poursuite des engagements pris devant la représentation des élus corses. Je me réjouis que Michel Mercier vienne aussi rapidement en Corse. Cela démontre de la volonté de suivi et de mise en œuvre de ce dossier. J’ai eu, hier, un exemple concret qui témoigne de la tenue des engagements par le gouvernement. J’avais demandé le transfèrement de Thierry Gonzales, jusqu’ici assigné en résidence à Paris, pour qu’il puisse rentrer en Corse. La chose a été actée hier. Je fais donc toute confiance à Michel Mercier pour la suite.

Vous participiez à la délégation corse d’élus, les promesses se sont-elles concrétisées ?
Avec d’autres élus, j’avais d’ailleurs manifesté mon impatience… Depuis fin 2002, j’ai participé avec Nicolas Sarkozy à cette perspective de rapprochement des détenus corses qui pose un véritable problème humain et social

Source et suite de l’article : http://www.corsematin.com/article/corse-du-sud/camille-de-rocca-serra-le-manque-de-places-ne-doit-pas-etre-un-argument