Produit CORSU E RIBELLU

X

Bien sûr on a parlé de la charte ville-handicap, du futur complexe de six salles de cinéma, des parkings, du grand site de la Parata et même de la mécanique des véhicules de la ville.

C’est pourtant le rapport de présentation du compte administratif 2011 qui a monopolisé une bonne partie des débats. D’une grande technicité pour ne pas dire d’un ennui profond, le rapport complet agrémenté de tableaux et graphiques présenté par Charles Cervetti, adjoint aux finances, a pourtant livré de très précieux enseignements sur la gestion de la ville. Et suscité des remous dans les rangs de l’opposition. Mais les mises en garde les plus acerbes et argumentées n’ont pas été lancées par l’aile droite du conseil municipal. Antoine Parodin, élu de la majorité s’en est chargé.

Trop d’employés à la mairie

Comme le veut la loi, le maire n’a pas assisté aux débats ni à la délibération, laissant la présidence à Paul-Antoine Luciani.

Source et suite de l’article

 

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :