Produit CORSU E RIBELLU

X

A l’occasion d’une conférence de presse à Bastia, le leader du Partitu di a nazione corsa, Jean-Christophe Angelini, nouveau conseiller général de Porto-Vecchio, a clairement dit qu’il souhaitait un statut d’autonomie pour la Corse  » comme cela est le cas en Ecosse, au Pays Basque espagnol, en Catalogne ou en Sardaigne. L’hexagone veut une réforme territoriale mais nous, nous  n’en voulons pas une a minima !  » Le mouvement autonomiste va organiser une série de réunions-débats dans l’île pour peaufiner son projet.

(article de Christophe Laurent à lire ce mercredi dans Corse-Matin)