Produit CORSU E RIBELLU

X

Suite à l’opération « Bienvenue en palestine »  Ghjuvan’Iviu Torre a été interpellé puis mis en centre de rétention en Israël. Il entame une grève de la faim avec ses co-détenus pour la journée internationale des prisonniers politiques. 1200 prisonniers palestiniens sont aussi en grève de la Faim aujourd’hui.

lundi 16 avril : « Nous sommes 13 filles de Lyon, 4 Ecossaises, 2 de Nice, 2 de Marseille, 3 de Paris, 1 du Québec, 1 de Corse ; ils ne nous laissent toujours pas le droit d’appeler au téléphone sans nous donner d’explications. On fait toutes grève de la faim tant qu’on peut pas téléphoner. Et demain on fait toutes grève de la faim avec les prisonnières palestiniennes ».

Lancée pour la troisième année consécutive, la mission « Bienvenue Palestine » prévue du 15 au 22 avril consiste à acheminer en Cisjordanie des sympathisants du monde entier via Tel-Aviv pour dénoncer le contrôle par Israël des accès aux territoires palestiniens occupés.

Sur quelque 1 500 participants espérés, dont 500 à 600 Français, moins d’une centaine sont arrivés jusqu’à Tel-Aviv, la grande majorité ayant été bloqués à l’embarquement à la demande des autorités israéliennes, rapporte lundi le quotidien français Le Monde.

Selon cette même source qui cite les autorités israéliennes, 58 militants de l’opération étaient en instance d’expulsion d’Israël ce 16 avril. Quelque 79 militants de la cause palestinienne se sont vu par ailleurs refuser l’accès au territoire israélien ce week-end pour une période de cinq ans, tandis que 21 ont déjà été renvoyés dans leur pays de départ.

Cinquante-huit personnes qui ont refusé de repartir, parmi lesquelles 43 Français, ont été placées en rétention près de Tel-Aviv. Ceux-ci ont annoncé lundi qu’ils entamaient une grève de la faim en solidarité avec la journée des prisonniers palestiniens du mardi 17 avril d’une part, et, d’autre part, pour exiger à nouveau leur droit élémentaire à circuler librement vers la Cisjordanie occupée, notamment vers Bethléem, selon un communiqué de la mission.

« Tous les prisonniers, dont près de 40 Français, sont apparemment détenus à la prison de Givon, proche de Tel-Aviv. Ils ont partiellement obtenu, lundi à la mi-journée, l’acceptation d’une de leurs revendications, celle de pouvoir passer un appel téléphonique, souligne ce communiqué de la mission « Bienvenue Palestine ». Tous les appels reçus à la cellule de communication font état d’un excellent moral, d’une fébrilité désordonnée de l’appareil policier israélien, et de la conscience que les épreuves endurées sont finalement peu de choses au regard des souffrances infligées quotidiennement au peuple palestinien. Nos camarades partagent leur cellule avec la jeune Canadienne Charlotte Gaudreau, 18 ans, pour qui, ironie du sort, le vol vers Bethléem constituait … un baptême de l’air ».

sur ce thème

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :